Catégorie : U-17 (FF)

Le vice-président Rouffa salue l’action de l’ambassadeur Sabateh.

Le vice-président de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF), M. Rouffa Mohamed Rouffa est actuellement en déplacement en Égypte pour y suivre des soins médicaux.

A cet effet, il a rendu visite hier à Son Excellence l’ambassadeur Ahmed Ali Barreh ou alias M. Sabateh. Pour cela et comme à l’accoutumé, le diplomate djiboutien n’a pas ménagé ses efforts pour apporter à son hôte et ami de longue date, toute l’aide et l’assistance qui lui était nécessaire durant tout la durée de son séjour au Caire.

Il est par ailleurs à noter que les deux hommes se connaissent depuis longtemps. Ils ont à ce titre tous les deux marqué jadis successivement de leur empreinte personnelle à travers leur riche carrière respective de joueurs invétéré les arènes du football national à une époque donnée.

Le vice-président Rouffa a en marge de sa présente visite saisie également l’occasion pour présenter succinctement à notre ambassadeur la stratégie de développement de base poursuivie par la FDF pour développer, pour vulgariser, pour promouvoir et pour professionnaliser la pratique du football dans notre pays. Il lui a ensuite exposé les initiatives nouvelles adoptées depuis peu en concertation avec tous les acteurs locaux en vue de mettre en œuvre les toutes dernières recommandations et orientations prioritaires s’y rapportant ainsi que les autres chantiers de réflexions et d’action en cours. En ce sens, il a aussi offert au diplomate le dernier numéro du journal ECHOFOOT édité mensuellement par la fédération pour le mettre au diapason et pour plus d’information.

Rouffa Mohamed Rouffa a enfin profité de sa visite amicale à l’ambassadeur pour le remercier officiellement au nom de la Fédération Djiboutienne de Football pour sa disponibilité et pour toutes ses interventions sans limite. Il lui a en outre rendu un vibrant hommage pour le soutien exceptionnel et l’assistance sans pareil qu’il apporte depuis sa prise de fonction à la FDF, à ses officiels et à toutes les équipes nationales à chaque fois qu’ils séjournent momentanément ou qu’ils sont attendus ou en déplacement au pays des Pharaons.

©FDF – Février 2022

FDF – Le nouveau DTN en concertation avec les acteurs du football national.

Mardi soir, la salle de conférence du Centre Technique National (CTN) de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) a abrité une importante réunion concernant le développement du football national.

Cette initiative organisée par le nouveau Directeur Technique National (DTN) par intérim de la FDF, M. Mohamed Ali Affasseh, s’inscrit en effet dans le cadre de sa prise de fonction. Il est à noter qu’outre le DTN étaient aussi présent pour l’occasion, le Secrétaire Générale de la FDF, M. Youssouf Mahamoud Ahmed et le directeur des formations à la DTN, M. Omar Mahfoud Awad. Signalant également que cette réunion est aussi conforme à la nouvelle inflexion ordonnée par la direction de la fédération et visant à engendrer à court terme une évolution favorable et rapide du football national. Et, pour cela il est indéniable de rappeler que celle-ci repose tout d’abord sur la consultation régulière et l’association à toutes les questions d’intérêts des différents acteurs locaux (à savoir entre autre les joueurs, les arbitres, les entraineurs et les dirigeants de Club) qui concourent chaque jour à sa pratique, à sa vulgarisation, à sa professionnalisation et à son développement réel.

Cette réunion a été en outre marquée par une forte participation des entraîneurs des équipes de la première et de seconde Division, des entraîneurs des équipes nationales ainsi que de plusieurs responsables de l’Amicale des Entraineurs Djiboutiens de football (AED) dont notamment son président, M. Idriss Ibrahim Soubaneh. Et, en marge de cette première entrevue, tout le monde a reconnu que le football est le sport le plus pratiqué et le plus suivi par les Djiboutiens.
Il a été pareillement admis qu’actuellement notre pays dispose entre autre d’un cadre idéal pour l’émergence de son football national. En adéquation à cela, les représentants des différents acteurs locaux présents ont attesté qu’’il fallait dans cette optique travailler davantage et en synergie pour que les effets escomptés se manifester à la fois dans la qualité du jeu pratiqué par nos footballeurs et, en conséquence, dans les résultats de nos différents clubs qualifiés dans les compétions régionales ou continentales ainsi que ceux des sélections nationales. Car, c’est à travers ces deux paramètres que l’on juge en général la valeur et la portée du rayonnement réel du football d’un pays.

Il est à souligner enfin que d’autres sujets très importants tel la situation de notre équipe nationale masculine senior ainsi que d’autres questions plus liées au quotidien de notre football ont été à l’ordre du jour de cette réunion. Dans ce cadre, des séquences vidéo des dernières rencontres disputées par nos Requins de la mer rouge ont été projetées sur grand écran pour analyser ensemble les failles défensives et offensives de l’équipe.
L’autre point fort de cette rencontre a été la volonté commune affichée par la fédération et les acteurs présents sur la poursuite de la stratégie de la FDF axée sur la formation régulière et le recyclage à l’endroit des entraîneurs et des éducateurs Djiboutiens. La réunion s’est ensuite terminée sur l’identification et la proposition de certaines recommandations émises par les participants et jugées essentielles à l’évolution significative du football national.

©FDF – Janvier 2022

La Subvention IOG pour les Sports d’Élites vient aujourd’hui de donner lieu à la signature des premiers contrats à objectif.

Aujourd’hui, lundi 24 janvier 2022, l’Hôtel Les Acacias a abrité une cérémonie haute en couleurs portant sur la signature de contrat à objectifs tripartites entre une quarantaine d’athlètes, les fédérations sportives concernés et le Comité National Olympique et Sportif Djiboutien (CNOSD) qui a la charge de la gestion de la Subvention IOG pour les athlètes.

L’événement qui était placé sous la coupole de la présidente du CNOSD, Mme Aicha Ali Garad a vu la participation de nombreuses personnalités dont le secrétaire général de la présidence, M. Mohamed Abdillahi Waiss, la Maire de la ville de Djibouti, Mme. Fatouma Awaleh Osman, des parlementaires ainsi que tous les dirigeants du mouvement fédéral sportif du pays et le premier groupe d’athlètes bénéficiaires de la Subvention IOG.

Pour rappel, il est judicieux aussi de reconnaitre que les sportifs jouent un rôle de premier plan dans nos sociétés contemporaines. Ils forment actuellement des modèles par excellences et des acteurs fortement incontournables, estimés et suivis qui concourent par leur activité, au rayonnement de la Nation et à la promotion des valeurs du sport. A présent, l’importance des fonctions sociales et éducatives du sport ne sont plus également à démontrer car le sport participe de facto directement au renforcement de la cohésion sociale et constitue à la fois le ciment idéal et un puissant un facteur d’ascension et d’intégration standardisé.

La Subvention IOG lancée aujourd’hui permettra par ailleurs sans nul doute de mieux accompagner nos sportifs, de mieux les protéger et de mieux sécuriser leur situation sociale afin qu’ils puissent se préparer et exercer leur activité sportive en toute quiétude. Elle est véritablement porteuse de progrès pour nos sportifs de haut niveaux actuels ou à venir. Elle représente de même une avancée pour le sport en général, tant pour le sport d’élite que le sport amateur.

Les sportifs Djiboutiens de haut niveau bénéficieront désormais à travers la noble initiative et la vision politique affichée du président de la république, Son Excellence Monsieur Ismail Omar Guelleh d’un encadrement managérial d’une couverture médicale et de moyens financiers suffisants pour préparer dans d’excellentes conditions les prochaines échéances sportives mondiales à venir en général et en particulier les Jeux Olympiques de Paris 2024. Alors, les Djiboutiennes et les Djiboutiens affichent par conséquent des ambitions élevées au niveau du sport car prochainement par la volonté du Tout puissant, d’excellents résultats sont attendus de nos sportifs d’élites. Les prévisions des spécialistes quant à elles s’annoncent de bons augures et il ne restera d’ici là qu’à récolter la première moisson de médailles.

Merci Monsieur le président, la balle est dans notre camp !

©FDF – Janvier 2022

Une mission FIFA au service de la jeunesse de Djibouti.

Le football est un outil puissant lorsqu’il aide les jeunes à avancer dans leur vie. C’est là l’un des thèmes explorés par la délégation de la FIFA en compagnie des acteurs du football local et de membres du gouvernement, à l’occasion d’une visite à Djibouti. Durant quatre jours, le groupe emmené par la Secrétaire Générale de la FIFA Fatma Samoura a rencontré des joueurs, des supporters, des représentants des ligues et des clubs, des membres de la Fédération Djiboutienne de football (FDF), des ministres et le président du Comité national olympique djiboutien. La FDF et son président, Souleiman Hassan Waberi, ont réservé un accueil chaleureux aux représentants de l’instance dirigeante du football mondial, dans la plus pure tradition Djiboutienne. Par la suite, les visiteurs ont rencontré le Colonel Zakaria Hassan Aden, lui-même ancien footballeur, qui n’a pas manqué de rappeler son soutien au football dans son pays et notamment aux Requins, surnom des joueurs de l’équipe nationale de Djibouti.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 5, 2021

Les membres de la délégation ont salué les internationaux Djiboutiens, avant de débattre en présence du comité exécutif de la FDF de plusieurs sujets : développement du football pour les garçons et surtout pour les filles, développement technique, recrutement et formation des entraîneurs, formation des arbitres et élargissement des compétitions. À l’issue des débats, Fatma Samoura a indiqué : « J’ai pu constater que le président de la FDF, M. Waberi, était prêt à mettre sa passion et son énergie au service du développement technique du football. L’exposition aux compétitions internationales figure également à son agenda, mais nous avons avant tout parlé de l’accès au football pour les femmes. J’ai d’ailleurs tenu à saluer l’excellent travail réalisé en coopération avec d’autres organisations, comme la Gendarmerie Nationale, pour ouvrir de nouvelles perspectives dans ce domaine ». D’autres réunions se sont également révélées très productives, à l’image de celle impliquant la présidente de la commission pour le football féminin Amina Mohamed Moussa. Les délégués ont aussi échangé avec des footballeurs U-13 à U-17. La suite de la visite a conduit les représentants de la FIFA sur le site d’un bâtiment exclusivement consacré au football féminin, situé juste à côté de l’académie de la FDF.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 6, 2021

La Secrétaire Général de la FIFA, le président du Comité olympique djiboutien et la présidente de la commission pour le football féminin de la FDF ont symboliquement posé ensemble les premières pierres de l’édifice, en présence des membres d’équipes de jeunes féminines. « Ces jeunes femmes nous ont réservé un accueil extraordinaire », s’est félicité Fatma Samoura. « Elles ont tout de suite perçu tout ce que ce nouveau bâtiment pourrait apporter au football féminin à Douda. » La question de la parité a naturellement occupé une grande place dans les discussions menées avec les représentants du gouvernement, les ministres et les principaux acteurs du football djiboutien. Parmi eux se trouvaient Moustapha Mahamoud, ministre djiboutien de l’éducation nationale et de la formation professionnelle; Ilyas Dawaleh, ministre djiboutien de l’économie et des finances chargé de l’industrie; Mouna Osman, ministre de la femme et de la famille; Fatouma Awaleh Osman, maire de la ville de Djibouti; Hassan Mohamed Kamil, secrétaire d’état chargé des Sports; Mahamoud Ali Youssouf, ministre des Affaires étrangères ainsi que le premier ministre de Djibouti, Abdoulkader Kamil Mohamed.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 7, 2021

Au cours de ces échanges, la Secrétaire Général de la FIFA a rappelé que les équipes nationales sont source de fierté et de motivation pour de nombreux supporters. Elle a également souligné la nécessité, pour les autorités nationales, d’apporter un soutien financier solide aux Requins, notamment pour couvrir les frais de déplacement et de transport. La rénovation des installations du stade El Hadj Hassan Gouled Aptidon, qui n’est pas en mesure d’accueillir des matches internationaux faute de répondre aux normes en vigueur, a également été abordée. Le ministre a réitéré son soutien aux Requins, puis la conversation a porté sur le caractère fédérateur du football et sur la perspective de voir un jour les Gazelles participer à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. À l’issue de sa visite, Fatma Samoura a déclaré : « Djibouti est un modèle en Afrique pour tout ce qui touche au leadership féminin, à la place des femmes dans la société et à l’avenir des jeunes femmes ». « Nous souhaitons voir les autorités nationales emboîter le pas à la FDF et profiter des mesures importantes prises par le président Souleiman Waberi afin de développer l’écosystème du football féminin, ici à Djibouti. Pour ce faire, il est nécessaire de diriger les investissements vers le développement des compétences, des infrastructures et de l’expertise qui aideront les joueuses et les arbitres à exploiter tout leur talent. Gageons qu’un jour, grâce à ces investissements, les Gazelles se qualifieront pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA. »

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 6, 2021

La FDF célèbre la Journée internationale de la fille (JiFi) avec le festival des petites Gazelles.

Toutes les nations du monde ont célébré le 11 octobre 2021, la Journée internationale de la fille (JiFi). Au niveau de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) cette journée a été célébrée cet après-midi au CTN ou un festival de foot a été organisé au profit des équipes féminines issues des écoles primaires du pays. Cette initiative a été organisée en partenariat avec le MENFOP.

En effet, instaurée par l’Assemblée Générale des Nations unies en 2011, cette journée offre l’occasion pour les acteurs intervenant dans la promotion et la protection de la jeune fille, future femme, de faire le bilan des actions menées, les écarts observés dans la mise en œuvre des engagements pris et de réfléchir à des stratégies de résolution des écarts, à des mesures de renforcement et d’accélération des actions.

Avec pour thème cette année «Génération numérique, notre génération». L’ONU appelle à un accès équitable des filles à Internet et aux appareils numériques et à des investissements ciblés en vue de leur offrir des opportunités d’accéder, de manière effective et en toute sécurité, aux nouvelles technologies, d’en faire usage ainsi que de jouer un rôle moteur et innovateur dans ce domaine.

Les filles sont des leaders. Les filles sont les actrices du changement. Les filles font le bien et stimulent la croissance dans le monde entier. Elles sont une source essentielle du changement transformateur en faveur de l’égalité des sexes. Or les technologies sont des outils cruciaux en soutien à leur travail, leur militantisme et à leur leadership.

Le président Souleiman participe aux travaux de la journée de réflexion sur les sports olympiques.

Ce matin, la salle de conférence du palais du peuple a abrité les travaux d’un atelier de réflexion sur les sports olympiques ou plus de 250 participants issus des fédérations nationales et des organes associatifs du pays ainsi que de nombreux athlètes nationaux y ont pris part.

La présidente du Comité National Olympique et Sportif Djiboutien (CNOSD), Mme Aicha Ali Garad, initiatrice de la journée de réflexion a tout d’abord prononcé un discours musclé, loin du langage de bois.

«Le sport Djiboutien est en difficulté, a –elle affirmé, nos résultats au niveau international sont catastrophiques.  Les principales questions qui se posent sont les suivantes : qui a failli à ses missions ?-Le Comité National Olympique ? -Les fédérations nationales ? -Les athlètes ? -Les entraîneurs ? -Le Ministère chargé des sports qui représente l’État ? Cette journée est une journée pour se dire la vérité.

Dans ce cadre pendant plus de trois heures tous les aspects de la question du jour ont été passés au crible et plusieurs sujets houleux ont été publiquement abordés. De nombreuses critiques ont aussi été soulevées de part et d’autre et la responsabilité de chacun a été pointée du doigt.

Ces assises ont enfin été l’occasion pour le numéro un du football national de mettre en relief les difficultés touchant les équipes nationales ainsi que les solutions envisageable pour y remédier.

Le calendrier des éliminatoires de la « Zone CECAFA » de la Ligue des Champions féminine de la CAF vient d’être officialisé.

C’est du 28 août au 9 septembre prochain à Nairobi, au Kenya, qu’auront lieu les éliminatoires dans la « Zone CECAFA » de la Ligue des Champions féminine de la CAF TotalEnergies 2021.

Auka Gacheo, le directeur exécutif du Conseil des Associations de football d’Afrique de l’Est et du Centre (CECAFA) a déclaré ce matin à CAFOnline.com qu’un mini tirage au sort avait été effectué et que les huit équipes sont désormais réparties en deux groupes.

Gacheo a expliqué que le retrait du Scandinavian FC du Rwanda après le premier tirage au sort le mois dernier, a contraint le CECAFA à faire un mini tirage au sort pour placer les deux équipes restantes dans le groupe A ou B.

« Nous avons maintenant finalisé le mini-tirage et les festivités commenceront le 28 août avec deux matchs à jouer au Nyayo Stadium », a ajouté Gecheo.

Dans le groupe A, on retrouve Simba Queens de Tanzanie, Lady Doves (Ouganda), PVP FC (Burundi) et FAD FC (Djibouti), tandis que le groupe B comprend Vihiga Queens FC (Kenya), Commercial Bank of Ethiopia (Éthiopie), Yei Joint Stars (Soudan du Sud) et New Generations (Zanzibar).

Au micro de CAFONline.com, la capitaine des Yei Joint Stars, Winny Ayikoru, a déclaré qu’elles étaient très concentrées pour bien performer dans ce tournoi. « Bien que nous n’ayons pas beaucoup d’expérience à ce stade, nous nous sommes bien préparées et devrions être en mesure de réaliser de bonnes performances », a ajouté Ayikoru.

Le vainqueur des éliminatoires du CECAFA rejoindra sept autres équipes pour disputer la Ligue des Champions féminine de la CAF TotalEnergies 2021 qui se déroulera en Égypte.

Source : Confédération Africaine de Football (CAF) – cafonline.com

FDF – Agenda chargé pour les équipes nationales féminines en 2022.

L’équipe nationale féminine U-20 (les Gazelles de moins de 20 ans) va participer aux qualifications de la Coupe du Monde 2022 prévue au Costa Rica. Elle va dans cette optique jouer son premier match contre l’Erythrée.

A cet effet, il faut noter que c’est la dixième (10ème) édition de la compétition. En adéquation à cela il faut noter que celle-ci a été organisée pour la première fois en 2002 et depuis elle a lieu normalement tous les deux ans. Le Nigeria était alors pressenti pour abriter la présente édition de la compétition. Mais, c’est le Panama et le Costa Rica qui ont été  finalement retenus pour accueillir conjointement l’événement. Cette co-organisation est une première dans le foot féminin toutes compétitions confondues. La compétition prévue en ce sens en août et septembre 2020 a été une première fois reportée à janvier et février 2021 en raison de la pandémie de Coronavirus (COVID-19). De plus, le Panama se retire de l’organisation en raison de la situation sanitaire. Le 17 novembre 2020, la FIFA annonce l’annulation de facto de la compétition et son report pour la deuxième fois en 2022, toujours au Costa Rica.
Les premiers pays qualifiés pour la compétition sont le Costa Rica, la France, l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Nord et la Corée du Sud.

Une autre compétition d’envergure attend aussi l’équipe nationale féminine U-20. Il s’agit là de la Coupe d’Afrique des Nations Total ou notre sélection nationale va disputer son premier match contre l’équipe du Rwanda.

Par ailleurs, il se trouve également que l’équipe nationale féminine U-17 (les Gazelles de moins de 17 ans) va  participer quant à elle aux qualifications de la Coupe du Monde 2022 de cette catégorie programmée en Inde. Elle aura pour cela comme adversaire le Burundi pour son premier match.

Enfin, toujours sur ce point il faut savoir pour que cette Coupe du Monde féminine de football des moins de 17 ans correspond à sa septième (07ème) édition. Initialement prévue du 2 au 21 novembre 2020, la compétition est reportée le 3 avril 2020 par la FIFA en raison de la pandémie actuelle. Le 12 mai 2020, la FIFA reprogramme la compétition du 17 février au 7 mars 2021. A nouveau, le 17 novembre 2020, la FIFA annonce pareillement l’annulation de la compétition et son report en 2022, toujours en Inde. Et, à ce titre c’est l’équipe de l’Espagne qui va y défendra son titre.

FDF – Le président de la FDF rend hommage aux Femmes Djiboutiennes en marge de Journée Mondiale de la Femme.

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Femme, le président de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF), M. Souleiman Hassan Waberi adresse ses meilleurs vœux de bonheur, de prospérité, de santé et de réussite à toutes les Femmes Djiboutiennes qui œuvrent quotidiennement pour l’émancipation des Femmes et plus particulièrement aux milliers des joueuses et officielles évoluant dans toutes les sphère du football national.

En effet, les femmes du monde entier revendiquent et méritent un avenir égalitaire libre de préjugés, de stéréotypes et de violence ; un avenir durable et pacifique avec les mêmes droits et des chances égales pour toutes et tous. Pour y parvenir, le monde requiert la présence des femmes dans toutes les prises de décisions.

Cette année, le thème de la Journée internationale des femmes (le 08 mars), «Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID-19», célèbre par ailleurs les efforts considérables déployés par les femmes et les filles partout dans le monde pour façonner un futur et une relance plus égalitaires suite à la pandémie de COVID-19 et met en lumière les lacunes à combler.

Enfin, il s’avère aujourd’hui à juste titre que la participation pleine et effective des femmes et leur accès aux plus hautes fonctions dans tous les domaines de la vie favorisent le progrès pour toutes et tous.

Vive les Femmes Djiboutiennes.

FDF – Rencontre entre la nouvelle présidente de la CFF et les dirigeants des équipes féminines.

Une semaine après son entrée en fonction comme membre du Comité Directeur de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) et présidente de la Commission du Football Féminin (CFF), le Lieutenant-colonel Amina Mohamed Moussa a tenue hier soir sa première réunion de prise de contact avec les dirigeants des équipes féminines. A cet effet, la rencontre s’est déroulée dans la salle de conférence du Centre Technique National (CTN) au siège de la fédération. Ella a vu la présence de nombreux responsables de l’instance fédérale dont notamment le président de la Commission d’Organisation des Compétitions, M. Mohamed Moumin Ali, la vice-présidente du CFF, Mme Fathia Osman Ibrahim et le chef du département du Football Féminin, Mlle Sabah Ali Hassan.

Durant cette réunion, le Lieutenant-colonel Amina Mohamed Moussa a mis en exergue son désir de renforcer les capacités de l’administration de la Commission du Football Féminin afin d’enclencher son programme de développement du football féminin. Connaissant mieux que quiconque ce domaine le Lieutenant-colonel Amina Mohamed Moussa a par ailleurs exprimé sa volonté de mieux structurer les équipes féminines en leur apportant toute l’aide et l’assistance nécessaire. Ella a aussi promis qu’elle travaillera de concert en étroite collaboration avec toutes les équipes pour pleinement favoriser le développement du football féminin d’une part et d’autre part pour mettre en œuvre le plus rapidement toutes les missions qui ont été assignées à la CFF conformément à la feuille de route du président de la fédération.

Les dirigeants des différentes équipes féminines ont ensuite été invités à prendre la parole à tour de rôle. En ce sens, ils ont tous d’emblée félicité Mme. Amina Mohamed Moussa pour sa nomination à la tête de la Commission du Football Féminin. Ils se sont également engagés à travailler en toute synergie avec elle et d’accompagner continuellement ses actions, ses initiatives et ses efforts pour que le football féminin puisse se développer davantage dans l’ensemble du pays. Ils ont pareillement assuré à la nouvelle présidente d’être toujours à ses côtés pour un meilleur rayonnement des équipes féminines, du football féminin et de la Fédération Djiboutienne de Football.