Catégorie : Feminin

CECAFA : Les gazelles s’envolent pour le Maroc.

Hier soir, vers 1h du matin les Gazelles ont quitté le territoire national à destination du Royaume du Maroc.

A cet effet, les Gazelles vont y séjourner durant une semaine dans le cadre d’un stage bloqué afin de préparer dans les meilleures conditions leur prochaine participation aux rencontres du tournoi de la CECAFA 2019. Et, il est également prévu qu’elles y participent à plusieurs matchs amicaux avec des équipes locales de ce pays.

Ensuite, elles devront prendre part du 14 au 23 novembre prochain au tournoi de football féminin de la CECAFA en Tanzanie durant lequel vont s’opposer les nations d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Est. Et, pour l’occasion quelques huit (08) pays de la région y compris Djibouti sont attendus.

Par ailleurs, pour cette compétition la fédération ainsi que le Secrétariat d’Etat à la Jeunesse et Sport n’ont pas ménagé leurs efforts afin que nos Gazelles bénéficient de tous les moyens nécessaires.

Enfin, nous profitons de l’occasion pour souhaiter Inchaa Allah bon vent et plein succès à nos valeureuses Gazelles et à leur staff technique.

CECAFA : Tournoi football féminin en Tanzanie

L’équipe féminine senior A s’envole demain soir au Maroc pour un stage préparatoire. 

En effet, du 14 au 23 novembre aura lieu en Tanzanie un tournoi de football féminin de la CECAFA qui va réunir 8 pays de l’Afrique de l’Est et austral y compris Djibouti.

Pour ce grand challenge la Fédération Djiboutienne de Football va aligner l’équipe nationale féminine senior A. Et, dans un premier temps, nos joueuses se rendront au Maroc pour effectuer un stage de préparation d’une semaine et elles y joueront aussi plusieurs matchs amicaux avec des grandes équipes de ce pays.

Les gazelles sont encadrées par une équipe de techniciens chevronnés dirigée par le coach Mme. Sarah M’ Barek. Actuellement les gazelles suivent un entrainement préparatoire avec des séances de musculation. Une nouveauté ajoutée par cette dernière.

Enfin, notons que la CECAFA est une confédération régionale de football dépendant de la Confédération Africaine de Football créée en 1927. Le CECAFA organise la Coupe CECAFA des nations, mettant en lice les équipes nationales de la confédération tous les ans et une compétition similaire pour les clubs appelée « la Coupe Kagame Inter-Club ».

FDF : Festival de détection.

     A l’occasion de la Journée Internationale et Africaine de la Jeunesse, la Fédération Djiboutienne de Football a organisé au complexe sportif du Roi Fahad un festival de football inter-CDC.

       Cette initiative sportive qui s’est déroulée le vendredi 01 novembre 2019 a réunit 13 équipes féminines issues des différents CDC de la capitale. A cet effet, signalons que ces équipes étaient composées de joueuses âgées entre 13 et 15 ans. Et, outre le côté compétitif, celles-ci ont eu la chance d’exprimer leurs talents durant ce tournoi qui incluait un volet de détection de jeunes talents qui seront prochainement intégrés à la nouvelle équipe féminine U16.

       Il est de même à noter que cette compétition qui était étalée sur la matinée et l’après-midi, s’est terminée avec le sacre de l’équipe du CDC du quartier 7 bis qui a battu le Club du CDC de la Cité Stade. Et, selon les techniciens encadreurs de ce challenge féminin l’événement a été une réussite totale car à cette occasion un nombre important de joueuses talentueuses ont été détectés.

     Enfin, Mme. Sarah M’Barek, l’actuel coach en charge de l’encadrement de l’équipe nationale féminine senior et ses assistants techniques étaient eux aussi présents à ce rendez-vous. Et, ils ont ainsi été très agréablement impressionnés par le niveau footballistique de certaines jeunes filles.

,

CAF/FDF : Lancement du stage d’arbitrage d’élite.

Depuis le 25 octobre se déroule dans notre pays un stage d’arbitrage de haut niveau destiné aux arbitres élites qui officient dans les compétitions internationales.

Ce stage, le premier du genre a été ouvert par le président de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF), M. Souleiman Hassan Waberi et également président de la commission des arbitres de la CAF. Notons à cet effet que les travaux de ce stage de formation regroupent quelques trente trois (33) arbitres et arbitres assistants venus de tout le continent africain.

Enfin, pour plus de précision voici ci-après l’allocution prononcée par le président de la FDF et de la commission des arbitres de la CAF, M. Souleiman Hassan Waberi à l’ouverture dudit séminaire.

    –  –  –  

        Aux noms du président et des membres du Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football ; au nom de la Fédération Djiboutienne de Football et en mon nom personnel, je souhaite la cordiale bienvenue en terre de rencontre et d’échange de Djibouti à tous les participants au présent stage de renforcement de capacité et de mise à niveau à l’intention des arbitres d’élite « A »dames d’Afrique.

        Aux arbitres et arbitres assistants, recevez mes chaleureuses félicitations pour le choix porté sur vous pour figurer dans ce groupe qui constitue la « crème’ de notre arbitrage féminin.

        Le présent stage s’inscrit dans le cadre de la stratégie élaborée par la Commission et le Département pour booster l’arbitrage de notre continent.

        Aux premières heures de ma nomination à la tête de cette Commission, je me suis attelé à faire deux choses en priorité: identifier des cadres compétents pour constituer la commission et élaborer un programme pour le développement de l’arbitrage africain, à court et moyen terme.

        Ainsi, lors d’un séminaire organisé à l’intention des président et des chefs de département, tenu au Caire, il y a environ deux ans, j’ai pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour rehausser le niveau de l’arbitrage féminin africain. Pour ce faire, j’ai instruit le Département d’arbitrage de la CAF a un certain nombre de directives :

  • la sélection de quelques candidates à tous les stages destinés aux hommes, jeunes talents, élites B et élites A.
  • la sélection d’au moins un trio de femmes pour participer aux compétitions des jeunes (U-17, U-20, U-23),
  • l’introduction de classification et de stages de mise à niveau comme chez les hommes (élites B et A).

        Parallèlement, nous encourageons fortement nos fédérations et nos zones (COSAFA, CECAFA, UFOA etc.) à utiliser les arbitres et des arbitres assistants femmes dans leurs compétions masculines. Elles ont réagi favorablement et les résultats que nous voyons sont très encourageants.

        En plus, de ces innovations, la Commission et le Département sont entrain de chercher des voies et moyens pour introduire l’arbitrage mixte en faveur des femmes. Il s’agit d’utiliser les meilleures d’entre vous dans les compétitions interclubs dans des trios mixtes (hommes/femmes). Ces innovations ne seront possibles que si votre engagement et votre savoir faire sont reconnus de tous les acteurs du football. Ce n’est pas un leurre, que de penser que le football féminin y compris l’arbitrage saura rivaliser d’avec celui des hommes dans un avenir proche. Les Présidents Ahmad et Infantino y croient et c’est pourquoi ils consentent à injecter beaucoup de moyens matériels et financiers pour le développement harmonieux du football féminin dans son ensemble.

        Chères stagiaires, vous avez là un grande opportunité et un challenge pour tracer une voie royale à l’arbitrage féminin de notre confédération. Je vous exhorte à beaucoup de concentrations et de dépassement de soi pour montrer à la face du monde que l’arbitrage féminin de l’Afrique ne sera plus un « bouche-trous » dans les compétitions de la FIFA.

        La CAF, à travers sa Commission d’arbitrage compte pleinement sur vous pour réussir ce Challenge.

        Mesdames, Messieurs, chères stagiaires, en vous souhaitant plein succès dans vos travaux, je déclare ouvert, le stage pour arbitres et arbitres assistants d’élite « A » femmes de la CAF.

CAF/FDF : Arrivée des délégations d’arbitres.

Conformément à l’organisation du stage d’arbitrage d’élite en partenariat avec la Confédération Africaine de Football, la grande majorité des 33  femmes stagiaires sont arrivées aujourd’hui au pays. Celles-ci ont été premièrement accueillies à l’aéroport par le secrétaire général, M. Youssouf Ahmed Mahamoud et plusieurs autres membres de la FDF.

Ensuite, elles ont été reçues à l’hôtel Kempinski par le président de la fédération, M. Souleiman Hassan Waberi. Notons à cet effet que ces stagiaires sont composées de femme arbitres et de femme arbitres assistants.

Par ailleurs, ces femmes devront participer du 25 au 29 octobre 2019 à une formation d’arbitre de haut niveau regroupant les élites de chaque pays. Et, il est à noter que cette initiative est la première du genre organisée dans notre pays par la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) en collaboration avec la Confédération Africaine de Football (CAF).

Enfin, rappelons que l’organisation de ce stage est destiné uniquement à la gente féminine illustre les efforts menés actuellement par les dirigeants de la FDF pour développer l’arbitrage féminin dans le pays. D’autant plus que cette initiative vise à accompagner les actions de promotion du genre entreprises par le gouvernement sous l’impulsion du Président de la République, son Excellence M. Ismail Omar Guelleh.

Sarah M’ Barek, nouveau coach de l’équipe nationale féminine de Djibouti

Aujourd’hui, la salle de conférence du centre technique national (CTN) a abrité une cérémonie de signature de contrat entre le président de la Fédération Djiboutienne de Football M. Souleiman Hassan Waberi et Mme. Sarah M’ Barek.

En effet, après Julien Mette, la FDF vient d’accueillir un nouvel entraîneur français. Il s’agit de Mme Sarah M’ Barek qui va s’occuper de l’équipe nationale féminine senior et de toutes les équipes U féminine. C’est une footballeuse internationale française, aujourd’hui devenue entraîneur, née le 13 octobre 1977 à Chaumont. Évoluant au poste de milieu de terrain, elle commence sa carrière professionnelle en 2000 lors du passage au professionnalisme de son équipe, La Roche ESOF, avec laquelle elle évolue depuis trois saisons déjà sous le statut amateur. Dès ses débuts de joueuse professionnelle à La Roche ESOF, Sarah se rend indispensable dans l’effectif vendéen mais c’est à partir de 2001 et à son arrivée au Montpellier Hérault SC que sa carrière décolle. Seulement deux ans après son arrivée dans l’Hérault, elle décroche avec ses coéquipières les titres de championne de France en 2004 puis en 2005.

C’est d’ailleurs sur ce second titre que Mme. Sarah M’ Barek décide d’arrêter sa carrière professionnelle de footballeuse. Elle connaît sa première sélection en équipe de France le 4 octobre 1997 face à la Suisse. Elle reçoit au total 18 sélections avec les bleues puis prend sa retraite internationale après sept années de bons et loyaux services. Malgré la fin de sa carrière de joueuse, Sarah M’ Barek reste dans le monde du football et est nommée entraîneur de son ancien club, le Montpellier Hérault SC, en juin 2007.

À la fin de la saison 2009-2010 avec un parcours en Ligue des champions, elle prolonge son contrat pour une durée de trois saisons supplémentaires. Avec le club héraultais, Sarah M’ Barek compte à son actif, une place de vice-championne de Division 1 en 2009 associé à une victoire en Challenge de France la même année, et trois finales de cette même compétition en 2010, 2011 et 2012.

Enfin, il faut également noter le très bon parcours de ses filles lors de la Ligue des champions 2009-2010. Fin mai 2013, elle devient entraîneur de Guingamp.

ConferencePresseSarahMBarek2

Le président de la FDF encourage les gazelles de Djibouti avant leur départ.

    L’équipe nationale féminine qui s’envolait aujourd’hui pour la Mauritanie a été saluée juste avant son départ par le président de la fédération M. Souleiman Hassan Waberi. Cet événement qui s’est déroulé au nouveau centre de sports et de formation des femmes situé près du 2e arrondissement, a vu la présence du directeur des sports M. Abchir Ali, Mme Fathia Osman, vice-présidente de la commission du football féminin au sein de la FDF et Mme Fatouma Toukouleh directrice du centre ainsi que de nombreuses autres personnalités.

    Toutes les joueuses de l’équipe nationale et leurs staff technique qui étaient en effervescence en perspective de leur prochain match amical avec les mauritaniennes, ont accueillis et écoutés avec enthousiasme  le discours prononcé à cette occasion par le numéro un de la FDF et président de la commission d’arbitrage de la confédération africaine de football M. Souleiman. Ce dernier leur a prodigué quelques conseils et a surtout préconisé aux joueuses d’avoir un comportement exemplaire sur le terrain et d’incarner les valeurs véhiculés par le football. Il les a invités à respecter expressément leurs adversaires et surtout les arbitres. « Vous représentez la république de Djibouti alors je vous invite à agir en tant que tel et de faire honneur à notre nation en ayant une attitude remarquable et irréprochable. Vous pouvez gagner comme vous pouvez perdre mais le plus important c’est d’avoir un comportement hautement fair play sur le terrain » a déclaré M. Souleiman en substance. En conclusion le président a promis à toute l’équipe une prime en cas de victoire.

      Ensuite c’est le directeur des sport M. abchir Ali qui s’est adressé à l’auditoire. Il a profité de l’occasion pour rendre hommage au président de la FDF pour ses efforts en faveur du football national et a exhorter aux joueuses de revenir avec une victoire.

La FIFA organise le premier colloque mondiale sur le football féminin

         En marge de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA en France, un colloque axé sur le développement du football féminin a eu lieu le 6 et 7 juin 2019 à Paris.

         L’événement a réunit pour la première fois toutes les fédérations de football affiliées à la FIFA. Des personnalités importantes du monde du sport et de la politique y ont aussi été conviées pour parler du développement et de l’émancipation des femmes dans le football. A cet effet, une délégation de la FDF composée du président de la FDF, M. Souleiman Hassan et de Mlle. Sabah Ali Hassan, chef du département du Football Féminin a participé cette convention.

         Par ailleurs, l’an dernier, la FIFA a lancé la première stratégie pour le football féminin dans le cadre de la feuille de route FIFA 2.0, qui vise à développer le football, protéger son intégrité et mettre le jeu à la portée de tous. La stratégie pour le football féminin de la FIFA souhaite utiliser le pouvoir du football et de ses compétitions pour mettre en valeur l’impact social positif de la discipline sur les jeunes filles et les femmes à travers le monde. Ces principes sont à l’origine de la convention. À Paris, les débats se sont articulés autour des cinq piliers stratégiques de la stratégie pour le football féminin.

           Enfin, il est à noté que la Secrétaire Générale de la FIFA, Mme. Fatma Samoura, s’est exprimée à ce colloque mondial sur le football féminin. A cette occasion, elle a déclaré : « Aujourd’hui, nous sommes rassemblés pour célébrer la Journée internationale de la Femme et pour réaffirmer notre engagement dans le cadre de la campagne #BalanceforBetter. Dans ce contexte, j’ai le plaisir de vous annoncer la création d’un nouveau forum consacré au football féminin : le Colloque mondial sur le football féminin. Cet événement a vocation à rassembler les leaders du sport et de la politique pour encourager la diversité et l’égalité, sur le terrain comme en dehors ».