Catégorie : U-20 (FF)

FDF – Le nouveau DTN en concertation avec les acteurs du football national.

Mardi soir, la salle de conférence du Centre Technique National (CTN) de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) a abrité une importante réunion concernant le développement du football national.

Cette initiative organisée par le nouveau Directeur Technique National (DTN) par intérim de la FDF, M. Mohamed Ali Affasseh, s’inscrit en effet dans le cadre de sa prise de fonction. Il est à noter qu’outre le DTN étaient aussi présent pour l’occasion, le Secrétaire Générale de la FDF, M. Youssouf Mahamoud Ahmed et le directeur des formations à la DTN, M. Omar Mahfoud Awad. Signalant également que cette réunion est aussi conforme à la nouvelle inflexion ordonnée par la direction de la fédération et visant à engendrer à court terme une évolution favorable et rapide du football national. Et, pour cela il est indéniable de rappeler que celle-ci repose tout d’abord sur la consultation régulière et l’association à toutes les questions d’intérêts des différents acteurs locaux (à savoir entre autre les joueurs, les arbitres, les entraineurs et les dirigeants de Club) qui concourent chaque jour à sa pratique, à sa vulgarisation, à sa professionnalisation et à son développement réel.

Cette réunion a été en outre marquée par une forte participation des entraîneurs des équipes de la première et de seconde Division, des entraîneurs des équipes nationales ainsi que de plusieurs responsables de l’Amicale des Entraineurs Djiboutiens de football (AED) dont notamment son président, M. Idriss Ibrahim Soubaneh. Et, en marge de cette première entrevue, tout le monde a reconnu que le football est le sport le plus pratiqué et le plus suivi par les Djiboutiens.
Il a été pareillement admis qu’actuellement notre pays dispose entre autre d’un cadre idéal pour l’émergence de son football national. En adéquation à cela, les représentants des différents acteurs locaux présents ont attesté qu’’il fallait dans cette optique travailler davantage et en synergie pour que les effets escomptés se manifester à la fois dans la qualité du jeu pratiqué par nos footballeurs et, en conséquence, dans les résultats de nos différents clubs qualifiés dans les compétions régionales ou continentales ainsi que ceux des sélections nationales. Car, c’est à travers ces deux paramètres que l’on juge en général la valeur et la portée du rayonnement réel du football d’un pays.

Il est à souligner enfin que d’autres sujets très importants tel la situation de notre équipe nationale masculine senior ainsi que d’autres questions plus liées au quotidien de notre football ont été à l’ordre du jour de cette réunion. Dans ce cadre, des séquences vidéo des dernières rencontres disputées par nos Requins de la mer rouge ont été projetées sur grand écran pour analyser ensemble les failles défensives et offensives de l’équipe.
L’autre point fort de cette rencontre a été la volonté commune affichée par la fédération et les acteurs présents sur la poursuite de la stratégie de la FDF axée sur la formation régulière et le recyclage à l’endroit des entraîneurs et des éducateurs Djiboutiens. La réunion s’est ensuite terminée sur l’identification et la proposition de certaines recommandations émises par les participants et jugées essentielles à l’évolution significative du football national.

©FDF – Janvier 2022

La Subvention IOG pour les Sports d’Élites vient aujourd’hui de donner lieu à la signature des premiers contrats à objectif.

Aujourd’hui, lundi 24 janvier 2022, l’Hôtel Les Acacias a abrité une cérémonie haute en couleurs portant sur la signature de contrat à objectifs tripartites entre une quarantaine d’athlètes, les fédérations sportives concernés et le Comité National Olympique et Sportif Djiboutien (CNOSD) qui a la charge de la gestion de la Subvention IOG pour les athlètes.

L’événement qui était placé sous la coupole de la présidente du CNOSD, Mme Aicha Ali Garad a vu la participation de nombreuses personnalités dont le secrétaire général de la présidence, M. Mohamed Abdillahi Waiss, la Maire de la ville de Djibouti, Mme. Fatouma Awaleh Osman, des parlementaires ainsi que tous les dirigeants du mouvement fédéral sportif du pays et le premier groupe d’athlètes bénéficiaires de la Subvention IOG.

Pour rappel, il est judicieux aussi de reconnaitre que les sportifs jouent un rôle de premier plan dans nos sociétés contemporaines. Ils forment actuellement des modèles par excellences et des acteurs fortement incontournables, estimés et suivis qui concourent par leur activité, au rayonnement de la Nation et à la promotion des valeurs du sport. A présent, l’importance des fonctions sociales et éducatives du sport ne sont plus également à démontrer car le sport participe de facto directement au renforcement de la cohésion sociale et constitue à la fois le ciment idéal et un puissant un facteur d’ascension et d’intégration standardisé.

La Subvention IOG lancée aujourd’hui permettra par ailleurs sans nul doute de mieux accompagner nos sportifs, de mieux les protéger et de mieux sécuriser leur situation sociale afin qu’ils puissent se préparer et exercer leur activité sportive en toute quiétude. Elle est véritablement porteuse de progrès pour nos sportifs de haut niveaux actuels ou à venir. Elle représente de même une avancée pour le sport en général, tant pour le sport d’élite que le sport amateur.

Les sportifs Djiboutiens de haut niveau bénéficieront désormais à travers la noble initiative et la vision politique affichée du président de la république, Son Excellence Monsieur Ismail Omar Guelleh d’un encadrement managérial d’une couverture médicale et de moyens financiers suffisants pour préparer dans d’excellentes conditions les prochaines échéances sportives mondiales à venir en général et en particulier les Jeux Olympiques de Paris 2024. Alors, les Djiboutiennes et les Djiboutiens affichent par conséquent des ambitions élevées au niveau du sport car prochainement par la volonté du Tout puissant, d’excellents résultats sont attendus de nos sportifs d’élites. Les prévisions des spécialistes quant à elles s’annoncent de bons augures et il ne restera d’ici là qu’à récolter la première moisson de médailles.

Merci Monsieur le président, la balle est dans notre camp !

©FDF – Janvier 2022

Une mission FIFA au service de la jeunesse de Djibouti.

Le football est un outil puissant lorsqu’il aide les jeunes à avancer dans leur vie. C’est là l’un des thèmes explorés par la délégation de la FIFA en compagnie des acteurs du football local et de membres du gouvernement, à l’occasion d’une visite à Djibouti. Durant quatre jours, le groupe emmené par la Secrétaire Générale de la FIFA Fatma Samoura a rencontré des joueurs, des supporters, des représentants des ligues et des clubs, des membres de la Fédération Djiboutienne de football (FDF), des ministres et le président du Comité national olympique djiboutien. La FDF et son président, Souleiman Hassan Waberi, ont réservé un accueil chaleureux aux représentants de l’instance dirigeante du football mondial, dans la plus pure tradition Djiboutienne. Par la suite, les visiteurs ont rencontré le Colonel Zakaria Hassan Aden, lui-même ancien footballeur, qui n’a pas manqué de rappeler son soutien au football dans son pays et notamment aux Requins, surnom des joueurs de l’équipe nationale de Djibouti.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 5, 2021

Les membres de la délégation ont salué les internationaux Djiboutiens, avant de débattre en présence du comité exécutif de la FDF de plusieurs sujets : développement du football pour les garçons et surtout pour les filles, développement technique, recrutement et formation des entraîneurs, formation des arbitres et élargissement des compétitions. À l’issue des débats, Fatma Samoura a indiqué : « J’ai pu constater que le président de la FDF, M. Waberi, était prêt à mettre sa passion et son énergie au service du développement technique du football. L’exposition aux compétitions internationales figure également à son agenda, mais nous avons avant tout parlé de l’accès au football pour les femmes. J’ai d’ailleurs tenu à saluer l’excellent travail réalisé en coopération avec d’autres organisations, comme la Gendarmerie Nationale, pour ouvrir de nouvelles perspectives dans ce domaine ». D’autres réunions se sont également révélées très productives, à l’image de celle impliquant la présidente de la commission pour le football féminin Amina Mohamed Moussa. Les délégués ont aussi échangé avec des footballeurs U-13 à U-17. La suite de la visite a conduit les représentants de la FIFA sur le site d’un bâtiment exclusivement consacré au football féminin, situé juste à côté de l’académie de la FDF.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 6, 2021

La Secrétaire Général de la FIFA, le président du Comité olympique djiboutien et la présidente de la commission pour le football féminin de la FDF ont symboliquement posé ensemble les premières pierres de l’édifice, en présence des membres d’équipes de jeunes féminines. « Ces jeunes femmes nous ont réservé un accueil extraordinaire », s’est félicité Fatma Samoura. « Elles ont tout de suite perçu tout ce que ce nouveau bâtiment pourrait apporter au football féminin à Douda. » La question de la parité a naturellement occupé une grande place dans les discussions menées avec les représentants du gouvernement, les ministres et les principaux acteurs du football djiboutien. Parmi eux se trouvaient Moustapha Mahamoud, ministre djiboutien de l’éducation nationale et de la formation professionnelle; Ilyas Dawaleh, ministre djiboutien de l’économie et des finances chargé de l’industrie; Mouna Osman, ministre de la femme et de la famille; Fatouma Awaleh Osman, maire de la ville de Djibouti; Hassan Mohamed Kamil, secrétaire d’état chargé des Sports; Mahamoud Ali Youssouf, ministre des Affaires étrangères ainsi que le premier ministre de Djibouti, Abdoulkader Kamil Mohamed.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 7, 2021

Au cours de ces échanges, la Secrétaire Général de la FIFA a rappelé que les équipes nationales sont source de fierté et de motivation pour de nombreux supporters. Elle a également souligné la nécessité, pour les autorités nationales, d’apporter un soutien financier solide aux Requins, notamment pour couvrir les frais de déplacement et de transport. La rénovation des installations du stade El Hadj Hassan Gouled Aptidon, qui n’est pas en mesure d’accueillir des matches internationaux faute de répondre aux normes en vigueur, a également été abordée. Le ministre a réitéré son soutien aux Requins, puis la conversation a porté sur le caractère fédérateur du football et sur la perspective de voir un jour les Gazelles participer à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. À l’issue de sa visite, Fatma Samoura a déclaré : « Djibouti est un modèle en Afrique pour tout ce qui touche au leadership féminin, à la place des femmes dans la société et à l’avenir des jeunes femmes ». « Nous souhaitons voir les autorités nationales emboîter le pas à la FDF et profiter des mesures importantes prises par le président Souleiman Waberi afin de développer l’écosystème du football féminin, ici à Djibouti. Pour ce faire, il est nécessaire de diriger les investissements vers le développement des compétences, des infrastructures et de l’expertise qui aideront les joueuses et les arbitres à exploiter tout leur talent. Gageons qu’un jour, grâce à ces investissements, les Gazelles se qualifieront pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA. »

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 6, 2021

Women’s Challenge CUP/CECAFA : Les Gazelles sont arrivées à Kampala en Ouganda.

Hier soir, les Gazelles U-20 de Djibouti et leur staff ont quitté la capitale à destination de l’Ouganda ou elles sont attendu pour participer du 28 octobre au 10 novembre 2021 au Championnat (ou défi) féminin CECAFA de cette année. La formation Djiboutienne va dans ce cadre prendre part activement à ce rendez-vous sous-régional du football féminin et en ce sens l’entraineur de l’équipe M. Abdoulrahim Mohamed Ali se dit confiant pour une belle performance de son équipe à cette compétition.

Les Gazelles entament les séances entrainements dès leur arrivée.

Quelques heures après leur arrivée à Kampala dans la capitale Ougandaise et après avoir pris leur quartier, les Gazelles ont aussitôt entamé leurs entraînements.

Par ailleurs, les gazelles U-20 viennent de terminer une mise au vert de deux semaines. Et, notre équipe nationale féminine de moins de vingt ans (U-20) se trouvait dans cette optique en stage bloqué au CTN depuis deux semaines pour se préparer à l’édition 2021 du Challenge CUP de la CECAFA. Et, en ce sens et pour vous donner le plus d’information sur ce sujet, voici ci-après un reportage sur ces préparatifs que nos équipes de la communication ont réalisé et qui comporte entre autre une interview avec la présidente de la Commission du Football Féminin (CFF), le Lieutenant-colonel Mme. Amina Mohamed Moussa et avec le coach principal M. Abdoulrahim Mohamed Ali.

Enfin, la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) profite de l’occasion pour souhaiter bon vent et bonne chance à nos Gazelles en perspectives de leurs cinq prochaines confrontations.

©FDF – Octobre 2021

Les Gazelles de notre équipe nationale U-20 s’entrainent activement avant leur prochaine participation au Challenge CUP 2021 de la CECAFA.

Notre équipe nationale féminine de moins de vingt ans (U-20) se prépare actuellement au niveau du stade El-Hadj Hassan Gouled Aptidon en vue d’aller participer à l’édition 2021 du Challenge CUP de la CECAFA (Conseil des Associations de Football d’Afrique de l’Est et Centrale) qui aura lieu du 28 octobre au 07 novembre prochain en Ouganda.

A cet effet, les Gazelles U-20 de Djibouti et leur staff s’envoleront dans les jours à venir le territoire national à destination de la capitale de l’Ouganda. Pour cela, il est à noter que six (06) équipes de la région, composée du Burundi, de Djibouti, de l’Éthiopie, de l’Érythrée, de la Tanzanie et de l’Ouganda, s’apprêtent à participer au Championnat (ou défi) féminin CECAFA (communément appelé Women’s Challenge CUP) de cette année.

En marge de la présente édition, les organisateurs de l’événement viennent de publier le calendrier des différents matchs au programme. Et, il est prévu qu’à ce titre les six (06) équipes participantes croisent directement le fer sur cinq (05) rencontres. Nos Gazelles vont en ce sens jouer successivement contre l’Éthiopie, l’Ouganda, le Burundi, l’Érythrée et la Tanzanie comme suit :

Par ailleurs, ces rencontres s’annoncent de facto très ardentes. Mais, Inchaa Allah nos braves Gazelles ont le moral au top et sont prêtes à relever tous les défis qui leurs incombent afin de vaillamment défendre les couleurs nationales et de confirmer à tous l’élan du football Djiboutien.

Enfin, en adéquation à cette prochaine participation de notre équipe nationale U-20, la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) est en ce moment fortement mobilisée comme d’habitude pour finaliser les derniers détails inhérents à ce déplacement, pour assurer le confort nécessaire à l’équipe et pour garantir un excellent séjour à nos héroïnes. Les Djiboutiennes et Djiboutiens seront également tous unis derrière leur équipe nationale féminine U-20. Et, Inchaa Allah d’ici là nous nous joignons à eux pour souhaiter bon vent à nos jeunes et valeureuses joueuses.

Le président Souleiman participe aux travaux de la journée de réflexion sur les sports olympiques.

Ce matin, la salle de conférence du palais du peuple a abrité les travaux d’un atelier de réflexion sur les sports olympiques ou plus de 250 participants issus des fédérations nationales et des organes associatifs du pays ainsi que de nombreux athlètes nationaux y ont pris part.

La présidente du Comité National Olympique et Sportif Djiboutien (CNOSD), Mme Aicha Ali Garad, initiatrice de la journée de réflexion a tout d’abord prononcé un discours musclé, loin du langage de bois.

«Le sport Djiboutien est en difficulté, a –elle affirmé, nos résultats au niveau international sont catastrophiques.  Les principales questions qui se posent sont les suivantes : qui a failli à ses missions ?-Le Comité National Olympique ? -Les fédérations nationales ? -Les athlètes ? -Les entraîneurs ? -Le Ministère chargé des sports qui représente l’État ? Cette journée est une journée pour se dire la vérité.

Dans ce cadre pendant plus de trois heures tous les aspects de la question du jour ont été passés au crible et plusieurs sujets houleux ont été publiquement abordés. De nombreuses critiques ont aussi été soulevées de part et d’autre et la responsabilité de chacun a été pointée du doigt.

Ces assises ont enfin été l’occasion pour le numéro un du football national de mettre en relief les difficultés touchant les équipes nationales ainsi que les solutions envisageable pour y remédier.

Le calendrier des éliminatoires de la « Zone CECAFA » de la Ligue des Champions féminine de la CAF vient d’être officialisé.

C’est du 28 août au 9 septembre prochain à Nairobi, au Kenya, qu’auront lieu les éliminatoires dans la « Zone CECAFA » de la Ligue des Champions féminine de la CAF TotalEnergies 2021.

Auka Gacheo, le directeur exécutif du Conseil des Associations de football d’Afrique de l’Est et du Centre (CECAFA) a déclaré ce matin à CAFOnline.com qu’un mini tirage au sort avait été effectué et que les huit équipes sont désormais réparties en deux groupes.

Gacheo a expliqué que le retrait du Scandinavian FC du Rwanda après le premier tirage au sort le mois dernier, a contraint le CECAFA à faire un mini tirage au sort pour placer les deux équipes restantes dans le groupe A ou B.

« Nous avons maintenant finalisé le mini-tirage et les festivités commenceront le 28 août avec deux matchs à jouer au Nyayo Stadium », a ajouté Gecheo.

Dans le groupe A, on retrouve Simba Queens de Tanzanie, Lady Doves (Ouganda), PVP FC (Burundi) et FAD FC (Djibouti), tandis que le groupe B comprend Vihiga Queens FC (Kenya), Commercial Bank of Ethiopia (Éthiopie), Yei Joint Stars (Soudan du Sud) et New Generations (Zanzibar).

Au micro de CAFONline.com, la capitaine des Yei Joint Stars, Winny Ayikoru, a déclaré qu’elles étaient très concentrées pour bien performer dans ce tournoi. « Bien que nous n’ayons pas beaucoup d’expérience à ce stade, nous nous sommes bien préparées et devrions être en mesure de réaliser de bonnes performances », a ajouté Ayikoru.

Le vainqueur des éliminatoires du CECAFA rejoindra sept autres équipes pour disputer la Ligue des Champions féminine de la CAF TotalEnergies 2021 qui se déroulera en Égypte.

Source : Confédération Africaine de Football (CAF) – cafonline.com

Les Gazelles de notre sélection nationale U-20 reçus à l’ambassade de Djibouti en Éthiopie.

L’équipe nationale féminine U-20 a eu l’honneur aujourd’hui d’être reçu à l’ambassade de Djibouti en Éthiopie. Les joueuses, les membres du staff technique et le personnel d’encadrement ont été accueillis par le premier conseiller de l’ambassade M. Moussa Djama Ali.

A cet effet, le diplomate Djiboutien a promis que l’ambassade et son personnel sont mobilisés pour apporter à l’équipe nationale toute l’assistance et le soutien dont elle aura besoin durant son séjour en Éthiopie.

Notre chancellerie à Addis-Abeba a aussi profité de l’occasion pour organiser un banquet en l’honneur de l’ensemble de la délégation comprenant notamment les joueuses, le staff technique et le personnel d’encadrement. Et, en ce sens les responsables de notre ambassade ont également tenus à adresser leurs sincères félicitations ainsi que leurs vœux de réussite aux jeunes joueuses de notre sélection nationale U-20 pour la deuxième rencontre retour face à l’équipe.

Les Gazelles U-20 enregistrent une défaite en marge des qualifications à la Coupe du Monde 2022 au Costa Rica.

Cet après-midi, les Gazelles de notre sélection nationale U-20 ont été défaits par les Érythréennes par trois (03) buts à un (01) lors du match Aller comptant pour les qualifications à la Coupe du Monde 2022 au Costa Rica.

Nos jeunes joueuses ont été mises en déroute par leurs adversaires. Pourtant, la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) avait mis le paquet pour permettre à nos jeunes Gazelles et à leur staff technique d’évoluer dans d’excellentes conditions pour s’accaparer d’une victoire.

En effet, après plusieurs semaines de regroupement à Djibouti, l’équipe nationale féminine U-20 a été déplacée à Addis-Abeba en Éthiopie pour préparer la 1ère rencontre contre l’Érythrée. A ce titre, il est à souligner que l’ensemble de la délégation a été soumis aux tests PCR relatifs aux examens de détection du Coronavirus (COVID-19) une fois arrivée sur le sol Éthiopien.

L’équipe avait aussi bénéficier immédiatement après son arrivée d’une première séance d’entraînement. L’entraineur Moussa et ses adjoints avaient alors mis le poids sur des entrainements conventionnels (à savoir l’échauffement, les exercices avec le ballon et le retour au calme).

Les Gazelles avaient également eu dans la foulée une deuxième et troisième séance d’entraînement cette fois-ci sur le terrain gazonnée de l’Abebe Bikila Staduim. Le staff technique avait de surcroit programmé ses entrainements en développant une série de jeux libres avec des scénarios de jeux plus précis pour instituer les automatismes nécessaires et pour demander aux joueuses de pratiquer davantage certains points.

L’équipe avait en outre assisté à une séance vidéo et à plusieurs autres séances de vulgarisation tactiques sur tableau blanc à l’hôtel pour pouvoir assimiler tous les rudiments à savoir avant le match Aller de qualification au Mondial Costaricain.

Une ultime séance d’entraînement avait été de plus agencée par le staff pour donner plus de tonus à l’équipe. Et, lors de cette séance le staff technique a beaucoup insisté sur certains points inhérents à ce 1er match ainsi que la mise en avant des différents schémas tactiques adoptés face à l’adversaire. En ce sens, et quelques heures avant le coup d’envoi du match le coach a en sus de cela tenu une dernière réunion de travail avec les Gazelles. Il avait jugé utile cela pour mettre en exergue ses dernières mises au point ainsi que les axes de priorité de jeux à impérativement respecter.

Une réunion technique a été organisé par la CAF avant le match.

D’un autre côté, en perspective de ce match international entre l’équipe féminine de moins de 20 ans de Djibouti et celle de l’Érythrée le commissaire du match désigné par la Confédération Africaine de Football (CAF) a organisé une réunion technique avant la rencontre. Pour rappel, il a été question comme d’habitude de passer en revue tous aspects technique du match ainsi que des consignes du fairplay et du respect des mesures sanitaires et de sécurités en vigeur.

Ainsi, au détour du programme susmentionné assigné aux Gazelles de notre équipe nationale U-20, il est vrai qu’elles s’étaient très bien préparées pour ce 1er face-à-face contre les Érythréennes. Mais, la défaite d’aujourd’hui ne constitue nullement un échec en soi. Au contraire, il faudrait par contre que le groupe se focaliser à présent sur ce qui n’a pas marché, sur les automatismes qui n’ont pas fonctionné et sur comment prendre à défaut l’adversaire maintenant en tenant compte du déroulement du match perdu afin de mieux appréhender la rencontre retour. Toutefois, les deux matchs contre la formation de l’Érythrée seront de toute évidence formateurs et ne peuvent que nous encourager à continuer sur cette voie. Cette aventure Éthiopienne va sans nul doute similairement servir de leçon et une source d’inspiration pour renforcer l’expérience de notre équipe nationale féminine U-20. Et, en conclusion quelque soit le résultat du match de ce mercredi 18 août 2021, le mieux à faire c’est de saluer la prestation des jeunes Gazelles en les encourageant à faire mieux pour la prochaine fois.

Nous aimerions souligner par ailleurs que le premier conseiller de notre ambassade en Éthiopie, M. Moussa Djama Ali, représentant l’ambassadeur, est venu encourager les Gazelles lors de ce match. Ce dernier et tous les personnels de l’ambassade s’étaient pareillement mobilisés pour accompagner notre équipe nationale féminine U-20 dès son arrivée dans la capitale Éthiopienne.

La Fédération Djiboutienne de Football (FDF) et le Secrétariat d’État aux Sports tiennent enfin à encourager les Gazelles pour le match Retour. Ils invitent de même la population et tous les animateurs des réseaux sociaux à se mobiliser derrière notre équipe nationale féminine U-20 et à venir supporter massivement à distance nos Gazelles pour le deuxième match contre la formation Érythréenne.

Les Gazelles U-20 de Djibouti passent mode préparation en perspectives des qualifications à la Coupe du Monde 2022.

Dans le cadre du premier tour des préliminaires des qualifications à la Coupe du Monde 2022 prévue au Costa Rica, notre équipe nationale féminine U-20 (les Gazelles de moins de 20 ans), à l’instar des sélections nationales africaines, viennent de reprendre les entrainements tactiques et techniques au niveau du stade municipal.

En effet, les éliminatoires pour ce rendez-vous mondial au Costa Rica en 2022 se précisent. Lundi matin, la CAF en a tracé le parcours. Deux équipes nationales en fin de parcours éliminatoire représenteront l’Afrique à cette Coupe du Monde féminine U-20. Quarante (40) pays sont dans cette optique engagés à participer au processus de qualification. La phase de qualification se déroulera aussi en cinq (5) tours organisés en matches à domicile et à l’extérieur.

Concernant la république de Djibouti, sa première rencontre en ce sens va opposer ses Gazelles de moins de 20 ans à la sélection nationale de l’Érythrée. Elle doit se tenir en principe à Djibouti même et plus précisément au stade El-Hadj Hassan Gouled Aptidon le 05 août prochain. Le match retour quant à lui aura lieu à Asmara. En adéquation à cet important match, les Gazelles de Djibouti se préparent activement depuis quelques jours.

La Fédération Djiboutienne de Football (FDF) envisage également de les soumettre à un stage bloqué comme d’habitude au camp d’instruction Cheick Moussa du PK23. Les joueuses de notre sélection nationale U-20 et leur staff technique devront donc bientôt rejoindre l’École Internationale de Perfectionnement de Police Judiciaire de la Gendarmerie Nationale afin de mieux préparer la rencontre contre les Érythréenne.

La Fédération Djiboutienne de Football (FDF) se joint par ailleurs au Secrétariat d’État aux Sports (SES) pour souhaiter bonne chance aux Gazelles de notre sélection nationale U-20 et à leur staff technique pour ce face-à-face contre l’équipe de l’Érythrée. En attendant, les Djiboutiennes et Djiboutiens restent tous unis derrière leur équipe nationale féminine U-20. Et, Inchaa Allah d’ici là nous nous joignons à eux pour souhaiter bon vent à nos jeunes et valeureuses Gazelles.