Catégorie : Arbitrage

Stage d’arbitrage MA FIFA « Jeunes talents » : Coup de sifflet final pour la formation.

Le président de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) et vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Souleiman Hassan Waberi vient de clôturer aujourd’hui le  stage d’initiation en arbitrage qui réunissait  une trentaine de jeunes arbitres.

Ces cours ont été dispensés par un instructeur technique des arbitres de la (Fédération internationale de football association), M. Evehe Divine de nationalité camerounaise, assisté par des instructeurs locaux.
A cet effet, la cérémonie de clôture dudit stage s’est déroulée ce matin au niveau du Centre Technique National de la fédération sis au sein du stade municipal de la ville de Djibouti en présence entre autre du président de la commission centrale des arbitres M. Youssouf Guedi Guirreh et du chef du département des arbitres, M. Mohamed Moumin Ali.
S’exprimant à cette occasion, le président de la FDF, M. Souleiman Hassan Waberi a déclaré qu’il accorde une intention particulière aux arbitres et le renforcement de leur capacité est et demeure toujours une priorité absolue pour la fédération car elle est gage à la fois de l’excellence du travail accomplis, de l’exemplarité des hommes et des femmes arbitres ainsi que de la quête perpétuelle du développement des savoir-faire de nos ressources humaines en la matière.

En poursuivant ses propos, le président Souleiman a annoncé aux hommes en noir que plusieurs projets importants (tant au niveau des compétences sur lesquels ils vont porter que sur le degré de technicité auxquels ils vont donner droit) figurent actuellement en ce sens dans l’agenda des programmes de formation de la FDF. Et, la volonté de notre fédération est et sera comme à l’accoutumé d’outiller ces ressources humaines et plus précisément ses arbitres et arbitres-assesseurs pour garantir un meilleur rayonnement de notre pays au niveau des compétitions régionales, continentales et internationales.

La cérémonie s’est enfin terminée sur la remise des attestations de participation aux stagiaires par les officiels de la Fédération Djiboutienne de Football.

Stage d’arbitrage MA FIFA « Jeunes talents » : Coup de sifflet final pour la formation. © fdf.dj – Mai 2022.

La parole à Souleiman Hassan Waberi, président de la FDF et vice-président de la CAF.

Suite au décès de M. Larry Bihari Modis, le patron des établissements Fratacci BB. Modis, M. Souleiman Hassan Waberi, président de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) et vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF), s’est exprimé sur cet événement tragique en ces termes.

Au nom de la grande famille du football, au nom du personnel de la fédération, au nom des membres du Comité Directeur et en mon nom propre, j’adresse mes sincères condoléances aux enfants et aux membres de sa famille. Depuis la création de la fédération Djiboutienne de football, il était un partenaire exceptionnel de la FDF et depuis apportait son soutien chaque année à notre organisation fédérale. Fabuleux mécène, philanthrope, génial entrepreneur, homme de culture, Larry Bihari était tout cela à la fois, mais plus encore, il incarnait un humaniste qui plaçait la destinée des hommes au-dessus de toutes les autres valeurs. J’atteste et reconnait que le défunt Larry contribuait énormément et sans discontinuité depuis plus de 40 ans au développement et au rayonnement du sport national. Dans cette optique, chaque année à la fin de chaque compétition sportive majeure, les médailles, les coupes et les diverses autres récompenses sont offertes gracieusement par Fratacci et cela constitue de facto le meilleur engagement et le plus grand encouragement à aller de l’avant pour toutes les fédérations sportives du pays et pour tous les sportifs nationaux. Je suis convaincu que son fils aîné Emmanuel qui dirige depuis un an les établissements Fratacci va perpétuer la noble mission que faisait son père depuis quatre décennies et poursuivre ses actions remarquables. Je garde de lui, le souvenir de son intégrité et de son humanisme. Mes pensées vont à sa famille et à ses proches.

La parole à Souleiman Hassan Waberi, président de la FDF et vice-président de la CAF. © lanation.dj – Edition du 06 Avril 2022.

Le monde du sport national perd un grand ami.

Lundi, la République de Djibouti et plus particulièrement les fédérations ainsi que les sportifs du pays ont perdu un mécène extraordinaire et un grand ami, il s’agit de Larry Bihari Modis, patron des établissements Fratacci qui était alité ces derniers mois. Il suivait des traitements en France. Dès l’annonce de sa mort, les réseaux sociaux ont été saturés des témoignages de reconnaissance et des messages de condoléances émanant des dirigeants des mouvements fédérales, des sportifs et du secrétaire d’état, chargé des sports Hassan Mohamed Kamil.

S’il y avait un homme qui aimait les sports et le football en particulier, c’était bien lui. Larry Bihari Modis, décédé lundi, était un amoureux du ballon rond et un grand passionné des sports. Fondateur des établissements Fratacci, il est devenu un important mécène et est un généreux donateur qui soutenait depuis plus de 40 ans le sport national. Le nom des établissements Fratacci a toujours été associé aux activités et aux grands événements sportifs qui se déroulent dans le pays depuis quatre décennies.

Maintes fois décoré par la république, le défunt Larry a été aussi distingué par le comité international olympique, par la FIFA, la CAF et par de nombreuses fédérations internationales comme la fédération internationale d’athlétisme, de handball et d’autres. Il soutenait des initiatives sportives au niveau national aussi bien qu’international. Le secrétaire d’État au sport M. Hassan Mohamed Kamil a rendu hommage à un grand mécène qui a toujours appuyé le sport national.

«Très ému par la disparition de Bihari “Larry” Modi, PDG des anciens établissements Fratacci BB Modi. « Je garde de lui, le souvenir de son intégrité et de son humanité. Mes pensées vont à sa famille et ses proches. » a-t-il écrit sur sa page Facebook. La présidente du Comité National Olympique et Sportif Djiboutien (CNOSD), Mme Aicha Garad a dans un communiqué publié par la page Facebook du CNOSD rendu un vibrant hommage au défunt. « C’est avec dévouement et passion qu’il apportait un soutien permanent et impactant à toutes les fédérations du pays, aux associations et même aux petits clubs des quartiers populaires. » a affirmé la présidente du Comité Olympique.

Les différents dirigeants des fédérations du pays se sont exprimés pour souligner que le défunt était un monument en matière de sponsoring et de mécénat.

Très ému par son décès le président de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) et vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Souleiman Hassan Waberi a enfin tenu à adresser ses sincères condoléances à ses deux fils ainsi que sa femme et a aussi rendu un vibrant hommage au défunt qui a consacré toute sa vie au développement des sports.

Le monde du sport national perd un grand ami. © lanation.dj – Edition du 06 Avril 2022.

Une réunion de travail entre le Consultant Tunisien de la Fifa et plusieurs membres du Comité Directeur de la fédération vient d’avoir lieu au siège de la FDF.

Hier soir, le Consultant Tunisien de la Fifa, M. Bellhassen Malouche a eu une réunion de travail au siège de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) avec plusieurs hauts membres de son Comité Directeur. Elle a été chapeautée par le président par intérim et vice-président de la fédération, M. Mohamed Yacin Yonis. Et, elle fait suite à sa première visite d’immersion de la veille à l’académie de football de Douda.

Dans ce cadre, les responsables de la fédération ont tout d’abord dressé à leur hôte un large exposé de l’organisation et des missions dévolues à la FDF. Ensuite, une présentation relative aux différents chantiers actuellement en cours ainsi que de la stratégie de développement poursuivie par la fédération lui ont été soumis. Un aperçu additionnel sur les moyens et outils de gestion concernant le fonctionnement et l’état d’avancement des compétitions organisées par la fédération lui ont été aussi fournis pour plus d’information.

M. Bellhassen Malouche, le Consultant de la Fifa à quant à lui mis en exergue le programme de sa visite à Djibouti en prenant la parole. Il a aussi profité de l’occasion lors de cette rencontre pour confirmer que l’instance mondial du football, la Fifa, apprécie énormément la nouvelle dynamique en cours à la FDF ainsi que tous ses efforts concernant le développement et la professionnalisation du football Djiboutien. Il a également annoncé que la Fifa est disposée à soutenir la FDF à tous les niveaux (et cela en particulier au niveau du football féminin, de la formation des cadres pour le football de base et sur l’expertise relative à la mise en œuvre des formations spécialisées au niveau de la future académie de football).

Plusieurs autres sujets d’intérêts communs ainsi que certaines autres préoccupations actuelles majeures de la fédération ayants trait à la vie quotidienne de ses instances, aux actions prioritaires à planifier et à sa projection à court, à moyen et à long termes ont été enfin au centre des discussions avec le consultant conformément à la feuille de route de sa mission lors de cette première entrevue avec les plus hauts responsables de la Fédération Djiboutienne de Football.

Réunion de travail entre le Consultant Tunisien de la Fifa et les membres du Comité Directeur de la FDF. © fdf.dj – Février 2022

Avec Gaboni, l’excellence de l’expertise Djiboutienne a été mandatée au Cameroun en marge de la CAN 2021.

Hier soir, quelques heures avant la 1ère demi-finale de la 33ème édition de la  Coupe d’Afrique des Nation (CAN 2021) entre le Sénégal et le Burkina Faso, les arbitres de cette rencontre ont effectué des exercices d’entrainement et des préparations physiques avec le préparateur physique et instructeur international de la Confédération Africaine de Football (CAF) et de la Fifa, le Djiboutien Mohamed Houssein Ali alias Gaboni.

Photo sur l'échauffement des arbitres prise lors du dernier entraînement avant les matchs de la demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations 2021 au Cameroun.

Gaboni qui dirige et dispense continuellement des formations et des stages pour la CAF et la Fifa, a été choisi pour assurer la préparation des arbitres africains de la CAN. En marge de cette compétition footballistique capitale pour toute l’Afrique, il a eu l’immense responsabilité d’assurer les préparations physiques des arbitres engagés dans cette compétition continentale.

Gaboni officie en effet depuis plus de 20 ans dans ce domaine. Il est aussi docteur en Science des Sports et enseigne notamment le football et la physiologie du sport à l’Université de Djibouti.

Photo de l’instructeur Gaboni avec l’arbitre Ethiopien Tessema Bamlak de la demi-finale d'hier soir entre le Sénégal et le Burkina-Faso. CAN 2021 au Cameroun.

Par ailleurs, il est à noter que l’instructeur international Djiboutien a sillonné durant les deux dernières décennies, le continent africain pour mettre à profit son expertise et son savoir-faire ainsi que pour dispenser des différentes formations au profit des fédérations africaines sous le mandat de la CAF et de la Fifa.

En adéquation à cela, il faut préciser à juste titre que si aujourd’hui la CAF et la Fifa font appel de plus en plus aux instructeurs et aux experts Djiboutiens dans le cadre des compétitions régionales, continentales et internationales à l’instar du Dr. Mohamed Houssein Ali, c’est parce qu’en arrivant à la tête de la fédération, le président Souleiman Hassan Waberi a misé de facto sur le renforcement réel des compétences et des savoir-faire des Ressources Humaines de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF). Le président Souleiman a en ce sens mis immédiatement en œuvre une stratégie de développement dédiée à la formation de son personnel et de ses bénévoles. Il a ensuite donné la priorité absolue à cette nouvelle orientation politique. Ainsi, fort des investissements consentis depuis lors, la FDF dispose aujourd’hui d’un important vivier d’instructeurs talentueux et d’un fort potentiel d’experts internationaux dans le domaine technique. Ces personnels ressources sont quotidiennement mobilisés dans l’organisation et dans l’agencement des différentes compétitions de la fédération sur l’ensemble des régions du pays. Et, concurremment à ces obligations, il arrive souvent qu’ils soient également mis à la disposition des autres partenaires techniques ou de premier plan de l’institution fédérale.

Photo prise durant l’échauffement avant le 1er match de quart de finale.
Photo de la fitness team responsable de la préparation physique des arbitres de la Coupe d'Afrique des Nations 2021 au Cameroun.

©FDF – Février 2022

La Subvention IOG pour les Sports d’Élites vient aujourd’hui de donner lieu à la signature des premiers contrats à objectif.

Aujourd’hui, lundi 24 janvier 2022, l’Hôtel Les Acacias a abrité une cérémonie haute en couleurs portant sur la signature de contrat à objectifs tripartites entre une quarantaine d’athlètes, les fédérations sportives concernés et le Comité National Olympique et Sportif Djiboutien (CNOSD) qui a la charge de la gestion de la Subvention IOG pour les athlètes.

L’événement qui était placé sous la coupole de la présidente du CNOSD, Mme Aicha Ali Garad a vu la participation de nombreuses personnalités dont le secrétaire général de la présidence, M. Mohamed Abdillahi Waiss, la Maire de la ville de Djibouti, Mme. Fatouma Awaleh Osman, des parlementaires ainsi que tous les dirigeants du mouvement fédéral sportif du pays et le premier groupe d’athlètes bénéficiaires de la Subvention IOG.

Pour rappel, il est judicieux aussi de reconnaitre que les sportifs jouent un rôle de premier plan dans nos sociétés contemporaines. Ils forment actuellement des modèles par excellences et des acteurs fortement incontournables, estimés et suivis qui concourent par leur activité, au rayonnement de la Nation et à la promotion des valeurs du sport. A présent, l’importance des fonctions sociales et éducatives du sport ne sont plus également à démontrer car le sport participe de facto directement au renforcement de la cohésion sociale et constitue à la fois le ciment idéal et un puissant un facteur d’ascension et d’intégration standardisé.

La Subvention IOG lancée aujourd’hui permettra par ailleurs sans nul doute de mieux accompagner nos sportifs, de mieux les protéger et de mieux sécuriser leur situation sociale afin qu’ils puissent se préparer et exercer leur activité sportive en toute quiétude. Elle est véritablement porteuse de progrès pour nos sportifs de haut niveaux actuels ou à venir. Elle représente de même une avancée pour le sport en général, tant pour le sport d’élite que le sport amateur.

Les sportifs Djiboutiens de haut niveau bénéficieront désormais à travers la noble initiative et la vision politique affichée du président de la république, Son Excellence Monsieur Ismail Omar Guelleh d’un encadrement managérial d’une couverture médicale et de moyens financiers suffisants pour préparer dans d’excellentes conditions les prochaines échéances sportives mondiales à venir en général et en particulier les Jeux Olympiques de Paris 2024. Alors, les Djiboutiennes et les Djiboutiens affichent par conséquent des ambitions élevées au niveau du sport car prochainement par la volonté du Tout puissant, d’excellents résultats sont attendus de nos sportifs d’élites. Les prévisions des spécialistes quant à elles s’annoncent de bons augures et il ne restera d’ici là qu’à récolter la première moisson de médailles.

Merci Monsieur le président, la balle est dans notre camp !

©FDF – Janvier 2022

L’arbitre djiboutien Liban Abdourazak Ahmed continue de se distinguer à la CAN 2021 au Cameroun.

Ce soir, l’arbitre assistant international Djiboutien, Liban Abdourazak Ahmed vient d’officier en qualité de 2ème arbitre assistant pour son troisième match de la CAN 2021 après la désignation de l’arbitre central mexicain, Fernando Guerrero par la Commission d’Arbitrage de la Confédération Africaine de Football (CAF) pour siffler la 3ème et dernière rencontre du groupe F, entre la Tunisie et la Gambie, prévue ce jeudi 20 janvier 2022 à 22H00 (heure Djibouti).

A cet effet, pour ce match le mexicain était également assisté par l’arbitre assistant international comorien, Amaldine Soulaimane (en qualité de 1er arbitre assistant) et par l’arbitre assistant international guatémaltèque Mario Escobar (en qualité de 4ème arbitre ou d’arbitre remplaçant).

Pour rappel, il est à noter que notre international, Liban Abdourazak Ahmed avait déjà été convoqué par la CAF pour son premier match le mercredi 12 janvier dernier pour le match de groupe opposant le Mali et la Tunisie. A ce titre, il a été à l’origine du seul but du match en signale une faute dans la surface de réparation tunisienne. Un penalty est accordé pour la faute au Mali à la 48èmes minutes du match. Celui-ci est aussitôt transformé par Ibrahima Koné et le Mali arrache alors les trois points de la victoire à son adversaire.
Pour sa deuxième sortie à la CAN 2021, Liban est programmé pour le vendredi 14 janvier 2022 à prendre part au du match de groupe opposant le Maroc et les Comores. La victoire reviendra alors aux marocains avec un score de deux (2) buts à zéro. Subséquemment à cela, lors de ces deux rencontres, l’international djiboutien a été majestueux sur son flanc.

Ce soir, Liban vient de retrouver à nouveau les tunisiens qu’il avait eu lors de son premier match. Mais, les yeux de tous les Djiboutiens sont rivés sur lui. «Plus que le match, nous suivions attentivement notre jeune arbitre. Car, c’est lui l’ambassadeur de la république de Djibouti à cette CAN camerounaise» reconnait tout le monde. Et, comme attendu il s’est brillamment distingué par sa vaillance et son professionnalisme. En adéquation à cela, la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) se joins aux Djiboutiennes et aux Djiboutien pour lui souhaiter bon vent et bonne continuation.

Enfin, nous aimerions à juste titre rappeler que Liban Abdourazak Ahmed fait partie des fruits de la politique de développement du corps arbitral mis en place par le président de la FDF, M. Souleiman Hassan Waberi. Car, depuis son arrivée à la tête de la fédération la formation et le renforcement des capacités des ressources humaines a toujours été et demeure jusqu’à présent la priorité absolue de la FDF et du numéro un du football national.

©FDF – Janvier 2022

La FDF soumet ses arbitres Jeunes Talents aux tests physiques et théoriques de mi-saison.

La Commission Centrale des Arbitres (CCA-FDF) a organisé samedi les test physiques et théoriques de mi-saison des arbitres Jeunes Talents en présence du vice-président du CCA, M. Abdo Ali et du directeur du Département d’arbitres, M. Mohamed Moumin Ali ainsi que des instructeurs techniques et physiques de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF).

Après la période de détente de fin d’année, tous les arbitres de la Fédération Djiboutienne de Football de cette catégorie tout genre confondu, officiant dans les différents championnats nationaux de football viennent d’être soumis conformément aux nouvelles directives de la Confédération Africaine de Football (CAF) et de la Fifa aux tests physiques et théoriques obligatoires de mi-saison pour pouvoir être à nouveau designer conformément aux dispositions du statut de l’Arbitrage.

C’est sous le regard des officiels habilités de la fédération et de la Direction Technique National (DTN) que l’ensemble des arbitres Jeunes Talents ont effectué aujourd’hui les différents tests physiques au programme validant la possibilité de continuer à arbitrer la seconde partie des championnats administrés par la FDF. A cet effet, nous sommes heureux de pouvoir compter sur les services de nouveaux jeunes arbitres disciplinés, motivés, et voués à la pratique, à la vulgarisation et au développement du 1er sport national. Ils étaient pour l’occasion tous présents à la convocation de la Commission Centrale des Arbitres. Ils ont de même tous passé avec succès les divers tests et ils ont ainsi réussi à décrocher leurs sésames pour la suite.

Il est à souligner enfin que tous les moyens nécessaires pour le bon déroulement desdits tests physiques avaient été réunis sur le terrain au Centre Technique National (CTN) pour la circonstance dont entre autre les ressources matériels ainsi que le personnel de la Commission Médicale et de la Commission de la Sécurité de la Fédération Djiboutienne de Football.

©FDF – Janvier 2022

Le président de la FDF rencontre le Corps arbitral en marge de ses consultations.

Entamé le 16 décembre, la série de consultation avec les acteurs du football national se poursuit. Après les réunions avec les dirigeants des clubs de la première, seconde et troisième division, ce soir c’était au tour des membres de la famille des arbitres d’avoir une assise de concertation avec le président de la fédération Djiboutienne de Football (FDF) et vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Souleiman Hassan Waberi.

Cette rencontre qui s’est déroulée dans la salle de conférence du CTN a vu la participation des arbitres, des arbitres assistants, et des assesseurs. A cet effet, on pouvait voir aux côtés du président, le Secrétaire Général de la FDF ainsi que les responsables de la Commission Centrale des Arbitres (CCA) et les instructeurs techniques et physiques de la fédération.

D’un autre côté, il est à noter que quand le président de la FDF se trouve avec la famille des arbitres c’est comme un poisson dans l’eau car c’est un milieu qui a été le sien pendant des années. En ce sens, le président Souleiman Hassan Waberi a été tour à tour arbitre, instructeur des arbitres et voir même président de la Commission Centrale des Arbitres avant d’occuper le poste de président de la FDF. S’exprimant à cette occasion le numéro un du football national a de facto rappelé aux arbitres qu’il est un de leurs et qu’il connaissait bien et de près leur situation.

Cette réunion de discussion et d’échange a aussi été l’occasion pour les arbitres d’évoquer leurs problèmes et leurs besoins. Certes les dirigeants des clubs de football avaient évoqué des questions qui leurs étaient propres lors de leurs différentes réunions avec le président de la FDF. Ils s’étaient également plaints de l’arbitrage. Et, en réaction à cela le sujet a été abordé lors de cette entrevue avec les arbitres en toute franchise. Ces derniers ont alors indiqué en retour qu’il ne faut pas incriminer toutes les équipes mais qu’il est vrai pareillement que certaines équipes font étalage parfois de certains comportements négatifs sur le terrain ces derniers temps.

Sur ce dernier point et sur les différents problèmes mis en exergue, le président a profité de l’occasion pour apporter son expertise et son expérience aux arbitres. En adéquation à cela, Il a été similairement question des voies et moyens de moderniser l’arbitrage, de bien outiller les arbitres sur le plan technique et pédagogique afin que leur intervention sur le terrain soit couronné de succès. Rappelons que depuis l’arrivée de M. Souleiman Hassan Waberi à la tête de la fédération, les arbitres jouissent d’une couverture médicale et d’une assurance au même titre que les joueurs de toutes les équipes.

Sur le plan du renforcement des capacités, le président a promis dans son intervention qu’un riche programme de formation, plus ambitieux et plus vaste que celui de 2021, est prévu pour l’année 2022. Il a de même déclaré que la semi-professionnalisation des arbitres et la formation au niveau de la pleine maitrise des outils inhérents au VAR sont prévues.

Enfin, signalant que la rencontre a donné lieu comme escompter à des échanges fructueux de part et d’autre. La réunion à ce titre s’est terminée avec une ovation des arbitres à l’endroit du président de la FDF. Signe symbolisant l’estime et la confiance dont jouit Souleiman Hassan Waberi auprès des hommes en noir.

©FDF – Décembre 2021

Une mission FIFA au service de la jeunesse de Djibouti.

Le football est un outil puissant lorsqu’il aide les jeunes à avancer dans leur vie. C’est là l’un des thèmes explorés par la délégation de la FIFA en compagnie des acteurs du football local et de membres du gouvernement, à l’occasion d’une visite à Djibouti. Durant quatre jours, le groupe emmené par la Secrétaire Générale de la FIFA Fatma Samoura a rencontré des joueurs, des supporters, des représentants des ligues et des clubs, des membres de la Fédération Djiboutienne de football (FDF), des ministres et le président du Comité national olympique djiboutien. La FDF et son président, Souleiman Hassan Waberi, ont réservé un accueil chaleureux aux représentants de l’instance dirigeante du football mondial, dans la plus pure tradition Djiboutienne. Par la suite, les visiteurs ont rencontré le Colonel Zakaria Hassan Aden, lui-même ancien footballeur, qui n’a pas manqué de rappeler son soutien au football dans son pays et notamment aux Requins, surnom des joueurs de l’équipe nationale de Djibouti.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 5, 2021

Les membres de la délégation ont salué les internationaux Djiboutiens, avant de débattre en présence du comité exécutif de la FDF de plusieurs sujets : développement du football pour les garçons et surtout pour les filles, développement technique, recrutement et formation des entraîneurs, formation des arbitres et élargissement des compétitions. À l’issue des débats, Fatma Samoura a indiqué : « J’ai pu constater que le président de la FDF, M. Waberi, était prêt à mettre sa passion et son énergie au service du développement technique du football. L’exposition aux compétitions internationales figure également à son agenda, mais nous avons avant tout parlé de l’accès au football pour les femmes. J’ai d’ailleurs tenu à saluer l’excellent travail réalisé en coopération avec d’autres organisations, comme la Gendarmerie Nationale, pour ouvrir de nouvelles perspectives dans ce domaine ». D’autres réunions se sont également révélées très productives, à l’image de celle impliquant la présidente de la commission pour le football féminin Amina Mohamed Moussa. Les délégués ont aussi échangé avec des footballeurs U-13 à U-17. La suite de la visite a conduit les représentants de la FIFA sur le site d’un bâtiment exclusivement consacré au football féminin, situé juste à côté de l’académie de la FDF.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 6, 2021

La Secrétaire Général de la FIFA, le président du Comité olympique djiboutien et la présidente de la commission pour le football féminin de la FDF ont symboliquement posé ensemble les premières pierres de l’édifice, en présence des membres d’équipes de jeunes féminines. « Ces jeunes femmes nous ont réservé un accueil extraordinaire », s’est félicité Fatma Samoura. « Elles ont tout de suite perçu tout ce que ce nouveau bâtiment pourrait apporter au football féminin à Douda. » La question de la parité a naturellement occupé une grande place dans les discussions menées avec les représentants du gouvernement, les ministres et les principaux acteurs du football djiboutien. Parmi eux se trouvaient Moustapha Mahamoud, ministre djiboutien de l’éducation nationale et de la formation professionnelle; Ilyas Dawaleh, ministre djiboutien de l’économie et des finances chargé de l’industrie; Mouna Osman, ministre de la femme et de la famille; Fatouma Awaleh Osman, maire de la ville de Djibouti; Hassan Mohamed Kamil, secrétaire d’état chargé des Sports; Mahamoud Ali Youssouf, ministre des Affaires étrangères ainsi que le premier ministre de Djibouti, Abdoulkader Kamil Mohamed.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 7, 2021

Au cours de ces échanges, la Secrétaire Général de la FIFA a rappelé que les équipes nationales sont source de fierté et de motivation pour de nombreux supporters. Elle a également souligné la nécessité, pour les autorités nationales, d’apporter un soutien financier solide aux Requins, notamment pour couvrir les frais de déplacement et de transport. La rénovation des installations du stade El Hadj Hassan Gouled Aptidon, qui n’est pas en mesure d’accueillir des matches internationaux faute de répondre aux normes en vigueur, a également été abordée. Le ministre a réitéré son soutien aux Requins, puis la conversation a porté sur le caractère fédérateur du football et sur la perspective de voir un jour les Gazelles participer à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. À l’issue de sa visite, Fatma Samoura a déclaré : « Djibouti est un modèle en Afrique pour tout ce qui touche au leadership féminin, à la place des femmes dans la société et à l’avenir des jeunes femmes ». « Nous souhaitons voir les autorités nationales emboîter le pas à la FDF et profiter des mesures importantes prises par le président Souleiman Waberi afin de développer l’écosystème du football féminin, ici à Djibouti. Pour ce faire, il est nécessaire de diriger les investissements vers le développement des compétences, des infrastructures et de l’expertise qui aideront les joueuses et les arbitres à exploiter tout leur talent. Gageons qu’un jour, grâce à ces investissements, les Gazelles se qualifieront pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA. »

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 6, 2021