Catégorie : Arbitrage

Le président de la FDF rencontre le Corps arbitral en marge de ses consultations.

Entamé le 16 décembre, la série de consultation avec les acteurs du football national se poursuit. Après les réunions avec les dirigeants des clubs de la première, seconde et troisième division, ce soir c’était au tour des membres de la famille des arbitres d’avoir une assise de concertation avec le président de la fédération Djiboutienne de Football (FDF) et vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Souleiman Hassan Waberi.

Cette rencontre qui s’est déroulée dans la salle de conférence du CTN a vu la participation des arbitres, des arbitres assistants, et des assesseurs. A cet effet, on pouvait voir aux côtés du président, le Secrétaire Général de la FDF ainsi que les responsables de la Commission Centrale des Arbitres (CCA) et les instructeurs techniques et physiques de la fédération.

D’un autre côté, il est à noter que quand le président de la FDF se trouve avec la famille des arbitres c’est comme un poisson dans l’eau car c’est un milieu qui a été le sien pendant des années. En ce sens, le président Souleiman Hassan Waberi a été tour à tour arbitre, instructeur des arbitres et voir même président de la Commission Centrale des Arbitres avant d’occuper le poste de président de la FDF. S’exprimant à cette occasion le numéro un du football national a de facto rappelé aux arbitres qu’il est un de leurs et qu’il connaissait bien et de près leur situation.

Cette réunion de discussion et d’échange a aussi été l’occasion pour les arbitres d’évoquer leurs problèmes et leurs besoins. Certes les dirigeants des clubs de football avaient évoqué des questions qui leurs étaient propres lors de leurs différentes réunions avec le président de la FDF. Ils s’étaient également plaints de l’arbitrage. Et, en réaction à cela le sujet a été abordé lors de cette entrevue avec les arbitres en toute franchise. Ces derniers ont alors indiqué en retour qu’il ne faut pas incriminer toutes les équipes mais qu’il est vrai pareillement que certaines équipes font étalage parfois de certains comportements négatifs sur le terrain ces derniers temps.

Sur ce dernier point et sur les différents problèmes mis en exergue, le président a profité de l’occasion pour apporter son expertise et son expérience aux arbitres. En adéquation à cela, Il a été similairement question des voies et moyens de moderniser l’arbitrage, de bien outiller les arbitres sur le plan technique et pédagogique afin que leur intervention sur le terrain soit couronné de succès. Rappelons que depuis l’arrivée de M. Souleiman Hassan Waberi à la tête de la fédération, les arbitres jouissent d’une couverture médicale et d’une assurance au même titre que les joueurs de toutes les équipes.

Sur le plan du renforcement des capacités, le président a promis dans son intervention qu’un riche programme de formation, plus ambitieux et plus vaste que celui de 2021, est prévu pour l’année 2022. Il a de même déclaré que la semi-professionnalisation des arbitres et la formation au niveau de la pleine maitrise des outils inhérents au VAR sont prévues.

Enfin, signalant que la rencontre a donné lieu comme escompter à des échanges fructueux de part et d’autre. La réunion à ce titre s’est terminée avec une ovation des arbitres à l’endroit du président de la FDF. Signe symbolisant l’estime et la confiance dont jouit Souleiman Hassan Waberi auprès des hommes en noir.

©FDF – Décembre 2021

Une mission FIFA au service de la jeunesse de Djibouti.

Le football est un outil puissant lorsqu’il aide les jeunes à avancer dans leur vie. C’est là l’un des thèmes explorés par la délégation de la FIFA en compagnie des acteurs du football local et de membres du gouvernement, à l’occasion d’une visite à Djibouti. Durant quatre jours, le groupe emmené par la Secrétaire Générale de la FIFA Fatma Samoura a rencontré des joueurs, des supporters, des représentants des ligues et des clubs, des membres de la Fédération Djiboutienne de football (FDF), des ministres et le président du Comité national olympique djiboutien. La FDF et son président, Souleiman Hassan Waberi, ont réservé un accueil chaleureux aux représentants de l’instance dirigeante du football mondial, dans la plus pure tradition Djiboutienne. Par la suite, les visiteurs ont rencontré le Colonel Zakaria Hassan Aden, lui-même ancien footballeur, qui n’a pas manqué de rappeler son soutien au football dans son pays et notamment aux Requins, surnom des joueurs de l’équipe nationale de Djibouti.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 5, 2021

Les membres de la délégation ont salué les internationaux Djiboutiens, avant de débattre en présence du comité exécutif de la FDF de plusieurs sujets : développement du football pour les garçons et surtout pour les filles, développement technique, recrutement et formation des entraîneurs, formation des arbitres et élargissement des compétitions. À l’issue des débats, Fatma Samoura a indiqué : « J’ai pu constater que le président de la FDF, M. Waberi, était prêt à mettre sa passion et son énergie au service du développement technique du football. L’exposition aux compétitions internationales figure également à son agenda, mais nous avons avant tout parlé de l’accès au football pour les femmes. J’ai d’ailleurs tenu à saluer l’excellent travail réalisé en coopération avec d’autres organisations, comme la Gendarmerie Nationale, pour ouvrir de nouvelles perspectives dans ce domaine ». D’autres réunions se sont également révélées très productives, à l’image de celle impliquant la présidente de la commission pour le football féminin Amina Mohamed Moussa. Les délégués ont aussi échangé avec des footballeurs U-13 à U-17. La suite de la visite a conduit les représentants de la FIFA sur le site d’un bâtiment exclusivement consacré au football féminin, situé juste à côté de l’académie de la FDF.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 6, 2021

La Secrétaire Général de la FIFA, le président du Comité olympique djiboutien et la présidente de la commission pour le football féminin de la FDF ont symboliquement posé ensemble les premières pierres de l’édifice, en présence des membres d’équipes de jeunes féminines. « Ces jeunes femmes nous ont réservé un accueil extraordinaire », s’est félicité Fatma Samoura. « Elles ont tout de suite perçu tout ce que ce nouveau bâtiment pourrait apporter au football féminin à Douda. » La question de la parité a naturellement occupé une grande place dans les discussions menées avec les représentants du gouvernement, les ministres et les principaux acteurs du football djiboutien. Parmi eux se trouvaient Moustapha Mahamoud, ministre djiboutien de l’éducation nationale et de la formation professionnelle; Ilyas Dawaleh, ministre djiboutien de l’économie et des finances chargé de l’industrie; Mouna Osman, ministre de la femme et de la famille; Fatouma Awaleh Osman, maire de la ville de Djibouti; Hassan Mohamed Kamil, secrétaire d’état chargé des Sports; Mahamoud Ali Youssouf, ministre des Affaires étrangères ainsi que le premier ministre de Djibouti, Abdoulkader Kamil Mohamed.

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 7, 2021

Au cours de ces échanges, la Secrétaire Général de la FIFA a rappelé que les équipes nationales sont source de fierté et de motivation pour de nombreux supporters. Elle a également souligné la nécessité, pour les autorités nationales, d’apporter un soutien financier solide aux Requins, notamment pour couvrir les frais de déplacement et de transport. La rénovation des installations du stade El Hadj Hassan Gouled Aptidon, qui n’est pas en mesure d’accueillir des matches internationaux faute de répondre aux normes en vigueur, a également été abordée. Le ministre a réitéré son soutien aux Requins, puis la conversation a porté sur le caractère fédérateur du football et sur la perspective de voir un jour les Gazelles participer à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. À l’issue de sa visite, Fatma Samoura a déclaré : « Djibouti est un modèle en Afrique pour tout ce qui touche au leadership féminin, à la place des femmes dans la société et à l’avenir des jeunes femmes ». « Nous souhaitons voir les autorités nationales emboîter le pas à la FDF et profiter des mesures importantes prises par le président Souleiman Waberi afin de développer l’écosystème du football féminin, ici à Djibouti. Pour ce faire, il est nécessaire de diriger les investissements vers le développement des compétences, des infrastructures et de l’expertise qui aideront les joueuses et les arbitres à exploiter tout leur talent. Gageons qu’un jour, grâce à ces investissements, les Gazelles se qualifieront pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA. »

— Fatma Samoura (@fatma_samoura) November 6, 2021

La FDF procède à la clôture d’un stage de formation destiné à un groupe de nouveaux arbitres en Futsal.

Du dimanche 07 au jeudi 11 novembre 2021, le Centre Technique National de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) a accueilli une formation FIFA destinées aux arbitres de Futsal Djiboutiens. Cette formation a rassemblé un groupe composé d’une vingtaine de stagiaires filles et garçons confondus.

Le département des arbitres de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) avait organisé un stage de formation sur les techniques et fondements de l’arbitrage du football en salle, (Futsal).

Ces cours ont été dispensés sur cinq jours et ont débuté le 07 novembre 2021. La formation a été animée par l’instructeur Marocain Saïd Nouri, arbitre international de Futsal, en collaboration l’expert instructeur Fifa/CAF, M. Mohamed Houssein Ali dit Gaboni de la FDF. Et, ces derniers ont mis leurs expériences commune au profit des stagiaires du module pour une trentaine heures de formation portant notamment sur l’analyse détaillée des lois du jeu en Futsal, la méthodologie et les autres aspects techniques se rapportant à cette discipline.

La formation a par ailleurs porté à la fois sur le volet théorique et pratique pour que les assimilent plus facilement les enseignements.

La cérémonie de clôture a eu lieu aujourd’hui à midi en présence du Secrétaire Général de la fédération, M. Youssouf Ahmed Mahamoud, du D.T.N, M. Yann Daniélou et du directeur du département des arbitres M. Mohamed Moumin Ali. A cette occasion, le Secrétaire Général de la FDF a tenu à remercier la FIFA pour son soutien permanent et saluer les bons offices de l’instructeur pour avoir bien conduit cette formation. Et, à l’issue de cette cérémonie des attestations ont été remises aux stagiaires.

Enfin, il est à signaler que les arbitres stagiaires qui viennent d’être formés pourront désormais être aux commandes des différents matchs du championnat de Futsal de la fédération en venant renforcer l’effectif déjà existant. Ils seront de même en mesure de partager leurs connaissances auprès de leurs collègues, des joueurs affiliés ainsi que des amateurs de cette discipline sportive.

La parole à M. Saïd Nouri, l’instructeur international de Futsal en charge de la formation…..

©FDF – Novembre 2021

Ouverture en apothéose du championnat régional de Tagorra.

Comme à l’accoutumée en cette période de l’année, le comité de la Ligue Régionale de Football de Tadjourah (LRFT) vient de lancer son championnat de football de la région.

Hier, vendredi 15 octobre 2021 a été lancé officiellement cette compétition par le préfet de la région, M. Hassan Dabaleh Ahmed et par les dirigeants mandatés par la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) dont notamment le président de la Commission des Ligues Régionales de football, M Rouffa Mohamed Rouffa, le directeur financier de la fédération, M. Ali Harred Mohamed, les chefs des départements de l’arbitrage et des compétitions, M. Mohamed Moumin Ali et M. Yacoub Ali Elmi. Etaient également présents les techniciens et les cadres de la FDF comme M. Abdourahman Elmi, M. Osman Ahmed et M. Ibrahim Hassan.

L’équipe d’ELMO, tenant du titre affrontait à ce titre celle de Palmeraie et le match s’est clôturé par une victoire de deux (02) buts à un (01) en faveur de d’ELMO. Les gradins du stade était noire de monde, il y avait de part et d’autre des supporters des équipes engagées dans la compétition et ceux de deux équipes qui s’affrontaient.

Notons bien que la Ligue Régionale de Tadjourah de Saïd Bouha a cette année obligé les équipes participantes à aligner des joueurs de moins de dix-sept ans (U-17). Et, cette mesure a été scrupuleusement respectée par toutes les équipes en compétitions.

Par ailleurs, dans le cadre du lancement de la Ligue Régional de Tadjourah pour la saison sportive 2021-2022 prévue ce vendredi 15 octobre dans l’après-midi, une forte délégation de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) s’est rendue depuis jeudi à Tadjourah pour y assurer et y superviser les préparatifs de cette journée. En ce sens, la délégation était conduite par le président de la Commission des Ligues Régionales (CLR) de la FDF, M. Rouffa Mohamed Rouffa et de M. Ali Hared Membre du Comité Exécutif de la fédération. Elle s’est à ce titre entretenue ce matin vers midi avec les responsables locaux de la Ligue Régionale de Tadjourah (LRT) et notamment son vice-président et son secrétaire général. M. Ahmed Hamadou et M. Chehem Ali sur les derniers détails concernant l’organisation de la journée consacrée au lancement officielle du championnat régional de Tadjourah. Et, pour rappel il est à noter que cette rencontre s’est déroulée au Corto Maltese.

Enfin, après cette première réunion les responsables de la délégation de la FDF ont ensuite été reçus à 14h00 par le préfet de la région de Tadjourah, M. Hassan Dabaleh Ahmed avec lequel ils sont entretenus sur plusieurs sujets concernant le développement du football à Tadjourah. Au cours de cet entretien le président de la CLR, M. Rouffa Mohamed Rouffa n’a pas manqué à réitérer auprès du préfet la requête concernant l’octroi d’un local administratif dédié à l’antenne locale de la FDF (à savoir la LRT). Et, cette requête a été aussitôt acceptée par le plus haut responsable de la région qui n’est autre qu’un ancien membre de la FDF.

Sommet Afrique-France : Gaboni, ambassadeur du football national.

Le Sommet Afrique-France qui vient de se tenir il y’a quelques jours à Montpellier était d’un genre radicalement nouveau. Sans chefs d’Etat et sans autorités institutionnelles, il a été exclusivement consacré à la jeunesse d’Afrique et de France qui, chaque jour, bâtit l’avenir de la relation entre la France et le continent africain. Il avait pour ambition de permettre d’envisager ensemble les perspectives et les premières actions concrètes à mener pour le renouveau de la relation entre notre pays et le continent africain.

Pour la première fois, des centaines de jeunes entrepreneurs, artistes, chercheurs, athlètes, étudiants, personnalités engagées d’Afrique et de France ont été réunies ensemble pour partager cet objectif.

Autour de cinq grandes thématiques – l’engagement citoyen, l’entreprenariat et l’innovation, l’enseignement supérieur et la recherche, la culture et le sport – ils ont échangé sur la manière de nouer des nouveaux réseaux, de concevoir des projets communs, de bâtir des ponts. Ces échanges auront été précédés en amont par des temps de travail et de rencontres, en France et sur le continent africain, afin de construire une véritable dynamique collective jusqu’au Sommet et au-delà.

A cet effet, l’instructeur international d’arbitrage de football de la CAF et de la FIFA, le Dr. Mohamed Houssein Ali alias Gaboni a participé vendredi à e sommet. Il faisait partie des animateurs du stand sport et Science. Stand qui a vu la participation de la secrétaire générale de la Fifa Mme. Fatma Samouray.

Pour rappel, Dr. Mohamed Houssein Ali officie en tant qu’enseignant de STAPS à l’Université de Djibouti où il enseigne entre autre le football et la physiologie du sport.

Également, Dr. Mohamed Houssein Ali est souvent améné à diriger ou à dispenser des formations et des stages pour la CAF et la FIFA. A ce titre, il a l’immense responsabilité d’assurer depuis plus d’une quinzaine d’années les préparations physiques des arbitres du continent depuis plus d’une décennie. Ce sommet a été l’occasion pour lui de mettre en valeur le travail de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) et le sien au stand sport et science qui a vu défiler des milliers de visiteurs.

Par ailleurs, en adéquation à cela, si la CAF et la Fifa font souvent appel aux instructeurs et cadres Djiboutiens, c’est parce que la FDF dispose d’un vivier de talent avec un fort potentiel dans les domaines techniques. Aussi, c’est dans ce cadre que le renforcement des capacités des ressources humaines de la fédération constitue toujours une priorité absolue pour le président Souleiman Hassan Waberi.

Aujourd’hui la FDF dispose d’un panel d’experts homologués par la CAF et la Fifa à l’instar l’instructeur du Dr. Mohamed Houssein Ali alias Gaboni.

M. Faouzi LAKJAA, le président de la FRMF, nommé Ministre délégué des Finances chargé du Budget.

Le président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), Fouzi Lekjaa a été nommé jeudi 7 octobre 2021, ministre délégué auprès ministre de l’Économie et des Finances chargé du Budget. Une nomination qui a été aussitôt saluée par le numéro un du football national et vice-président de la CAF, M. Souleiman Hassan Waberi.

Il existe en effet entre la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) et la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) un partenariat fort fructueux. Le président de la FDF et vice-président de la CAF, M. Souleiman Hassan Waberi et Fouzi Lekjaa, le président de la fédération royale marocaine de football entretiennent d’excellentes relations. Ils se connaissent depuis plus de deux décennies et leur amitié a permis de renforcer les liens existant entre les deux organisations fédérales.

Avec M. Faouzi LAKJAA, le président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) depuis 2014, c’est avant tout un frère et un soutien de choix pour la famille du football Djiboutien, qui vient d’être nommé Ministre délégué des Finances chargé du Budget.

Un dirigeant infatigable et un bosseur qui a indéniablement hissé son pays très haut et très respecté dans le milieu du football Africain et mondial, ainsi qu’un champion de la coopération Sud/Sud.

Avec Faouzi la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) a trouvé un partenaire particulier avec entre autres :
• la formation des cadres (arbitres, entraîneur, dirigeants),
• l’organisation des stages de nos équipes des jeunes aux sélections nationales (y compris les filles),
• la construction d’un terrain synthétique,
• l’accueil au Maroc de nos matchs à domicile suite à la suspension de notre stade.

Un panafricain de 1er plan en somme !

Au nom de l’ensemble de la famille du football djiboutien et en mon nom propre, j’ai le plaisir d’adresser mes vives félicitations à mon frère et ami personnel Faouzi. Je lui souhaite plein succès et que Dieu l’assiste en lui facilitant ses nouvelles fonctions.

Quant à nous Djiboutiens, nous sommes reconnaissants de l’aide et du soutien du peuple frère Marocain. Aucun doute qu’il va élever encore plus la coopération entre nos deux pays frères avec cette nomination à un portefeuille qu’il maitrise tout naturellement en sa qualité de premier gestionnaire du budget. Ce qui constitue l’aboutissement logique d’un cheminement professionnel.

Une belle reconnaissance pour une distinction amplement méritée.

La FDF clôture la formation des arbitres Fifa MA «Élites».

Les hommes en noir de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) viennent de terminer une formation de haut niveau qui avait débuté il y a quatre jours. En ce sens, c’est le vice-président Mohamed Yacin Yonis qui a donné le clap de fin ce matin aux alentours de midi.

Cette formation Fifa MA destinée aux arbitres élites a été l’occasion pour l’instructrice de la Fifa, Mme N’DA Tempa d’apporter son expertise et son savoir-faire aux arbitres nationaux. Cette experte béninoise est une sommité dans ce domaine, elle est membre du Board des experts du département d’arbitrage de la CAF. Et, durant ce stage elle a été assistée par un panel d’experts nationaux.

Dans son discours de clôture, le vice-président a enfin invité les arbitres à user des acquis de cette formation et de les mettre en œuvre le plus rapidement possible sur les terrains.

La FDF organise à nouveau un cours Fifa MA «Élites» au profit d’un groupe d’arbitre.

Ce matin a débuté au Centre National Technique (CTN) de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) sis au stade municipal un stage pour les arbitres élites locaux.

La FDF va en ce sens organiser en partenariat avec la FIFA, du 27 septembre au 1er octobre 2021 une formation intitulée «MA FIFA» au profit d’un groupe d’arbitres et arbitres assistants nationaux. Dans ce cadre une quinzaine de stagiaires vont assister à ce cours d’arbitrage de la FIFA, sous la conduite d’instructeurs internationaux en collaboration avec des experts locaux.

Concernant le programme de formation, celui-ci a été scrupuleusement respecté, tout en recourant à des conceptions nouvelles de formation, technique, physique, et audiovisuelle, avec des démonstrations pratiques sur terrain.

Il est à noter par ailleurs que cette formation sera l’occasion pour les stagiaires de passer en revue les règles qui régissent le métier tant sur le plan théorique que pratique tout en mettant l’accent particulièrement sur les nouveaux amendements. Les participants ou futurs arbitres certifiés d’élites du football seront outillés au travers les enseignements de la présente formation et ils vont ainsi revisiter fondamentalement les lois de jeu.

Enfin, en attendant la cérémonie officielle de clôture dudit cours il serait judicieux d’indiquer au commun des mortels qu’un arbitre de football est un sportif qui participe au déroulement de chaque rencontre. Il est un spécialiste des lois du jeu chargé de veiller à leur application pour assurer la sécurité des joueurs et la régularité de la compétition. D’où la nécessité de faire régulièrement une mise à jour de ses connaissances et de renforcer ses compétences et ses capacités.

FDF – La fédération clôture la formation des préparateurs physiques des régions.

Le stage de formation des préparateurs physiques des régions initié le 08 septembre dernier par la Fédération Djiboutienne de Football (FDF), a été clôturé aujourd’hui au Centre Technique National (CTN). L’événement qui s’est déroulé à ce titre dans la salle de conférence du CTN a été marqué par la présence des hauts responsables de la fédération dont notamment les vice-présidents de la FDF, M. Mohamed Yacin Yonis et M. Rouffa Mohamed Rouffa ainsi que le président de la Commission Centrale des Arbitres (CCA), M. Youssouf Guedi Guirreh.

Pour rappel aussi, les cours de cette formation spécialisée ont été dispensés par notre instructeur Fifa/CAF, M. Mohamed Houssein Ali dit Gaboni en compagnie de Mme. Hasna Abdallah Ali et de M. Abdourachid Elmi Yonis.

Décentralisé l’arbitrage du football au niveau des régions de l’intérieur.

Après avoir formé des formateurs d’arbitres régionaux il y a un mois, le département des arbitres de la FDF vient aujourd’hui de clôturer la formation connexes concernant les préparateurs physiques des arbitres pour une quinzaine de jeunes issus des régions de l’intérieur et de Djibouti ville. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la décentralisation des activités footballistiques de la fédération. Elle permettra de ce fait aux régions de disposer localement des hommes et des femmes qualifiés dans ce nouveau domaine. Selon Youssouf Guedi Guirreh, le président de la Commission Centrale des Arbitres (CCA), les personnels ainsi formés seront de facto opérationnels dans leurs régions respectives. Il a par ailleurs affirmé qu’à l’instar de Djibouti, les arbitres des régions du pays vont désormais effectuer hebdomadairement des séances d’entraînement tous les dimanches et les mercredis pour renforcer et pour maintenir constamment leurs capacités physiques selon les normes internationales.

La formation a été ponctuée de cours pratiques.

Cette formation des préparateurs physiques des régions était composée à la fois de cours de théoriques et pratiques. En ce sens, les stagiaires poursuivaient le matin des enseignements théoriques. Et, pendant les après-midi, ils devaient effectuer des exercices pratiques se rapportant à tous les volets de la formation.

Notons que les participants à cette formation sont tous des novices dans le domaine. Ce stage leur a donc permis d’acquérir tous les rudiments nécessaires à l’exercice de la fonction de préparateur physique. Mais, en adéquation à cela et conformément à la projection de la fédération, il est à noter qu’en retour les bénéficiaires de cette formation seront désormais appeler à jouer un plus grand rôle dans l’organisation des compétitions régionales.

Enfin, nous vous présentons ci-après une vidéo réalisée par nos équipes de la communication et portant sur le déroulement ce stage de formation pour vous donner plus d’informations sur ce dossier.

La FDF vient d’envoyer ses meilleurs arbitres en formation au Qatar pour la maitrise de la technologie des VAR.

Une équipe composée des meilleurs arbitres de la Fédération Djiboutienne de Football (FDF) se trouve à Doha depuis le 24 août dernier pour suivre une formation sur l’acquisition de compétences approfondies sur le VAR ou «Vidéo Assistant Referees», signifiant en français «Assistance Vidéo à l’Arbitrage» (AVA).

Cette équipe qui est conduite par le chef du département des arbitres M. Mohamed Moumin Ali séjournera au Qatar jusqu’au 07 septembre 2021. Et, selon Youssouf Guedi Guirreh, le président de la Commission Centrale des Arbitres, cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’action mis en place par le président de la FDF, M. Souleiman Hassan Waberi visant à améliorer et à renforcer les capacités des arbitres nationaux.

Pour rappel, il convient aussi de signalé qu’avant la présente formation, la fédération avait initiée localement plusieurs modules de formations axés sur ce thème. Elle avait successivement mobilisée en ce sens des instructeurs locaux et des experts internationaux pour dispenser sur plusieurs périodes tous les rudiments de bases pour initier les arbitres et les assistants arbitres Djiboutiens à la vulgarisation et à la maitrise de tous les aspects de la technologie du VAR. A ce titre, il faudrait indiquer que ce dispositif a pour but d’aider l’arbitre de football à prendre ses décisions d’une façon plus optimale. Pendant tout le match, il est assisté à distance par des “Arbitres Assistants Vidéo” (AAV) et des techniciens, appelés les “Opérateurs de Relecture” (RO). Dans un van situé à l’extérieur du stade, ou dans une pièce dédiée (la salle d’opération vidéo, ou VOR), ils ont les yeux rivés sur des écrans et analysent en temps réel les images de jeu. Ces images leur sont présentées sous plusieurs angles, grâce à plusieurs caméras disséminées autour du terrain. Elles leur permettent de tout visualiser, en replay, en gros plan et en slow motion.

La Fédération Djiboutienne de Football espère enfin, par la mise en œuvre du présent module de formation à l’extérieur du pays, pourvoir encore une fois au renforcement du potentiel humain de son département de l’arbitrage en adéquation avec le développement de ses activités et satisfaire aux exigences de standards internationaux en vigueur.